Vers le revenu inconditionnel de base ?

Alors que l’idée est très ancienne, mettre en place un revenu inconditionnel de base commence à s’agiter dans les esprits. Quelles en seraient les conséquences ? Quels pays pourraient se laisser séduire par cette nouvelle manière d’aborder le travail ?

 
 

Le revenu de base. Si le terme fait écho depuis quelques années, l’idée est très ancienne puisqu’au XVIe siècle puis au XVIIIe siècle déjà, les philosophes Thomas More et Thomas Plaine l’avaient travaillé. Soutenu entre autre par Napoléon ou Martin Luther King, le revenu de base met d’accord des courants opposés comme le libéralisme et le marxisme.

 

 
Selon le Basic Income Earth Network (Réseau Mondial pour le Revenu de Base), le revenu inconditionnel de base est un revenu versé par une communauté politique à tous ses membres, sur une base individuelle, sans conditions de ressources ni obligation de travail. L’idée est d’équilibrer les richesses économiques et sociales en donnant à chacun le choix de s’engager dans une activité qui lui procurera du bien-être et à laquelle il donnera du sens. En Inde, en Namibie, au Koweït, aux États-Unis ou encore à Singapour, plusieurs expérimentations sociales ont montré les bienfaits du revenu de base : augmentation de la durée des études des jeunes, baisse de la criminalité et des hospitalisations pour les pays développés et des résultats positifs sur la nutrition, la santé, l’éducation, les infrastructures et l’activité économique pour les pays en développement. D’autres pays ont mis en place des systèmes similaires comme l’Alaska Permanent Fund qui verse annuellement une somme à l’ensemble des résidents de plus de 5 ans de l’Alaska.

 
 

Qui seront les prochains ?

 

La Finlande sera le premier pays européen à mettre en place un revenu de base en 2017.

La Finlande sera le premier pays européen à mettre en place un revenu de base en 2017.

Sauf changement de dernière minute, c’est la Finlande qui sera le premier pays européen à mettre en place un revenu de base d’un montant de 800 euros mensuel dès 2017. Une bonne nouvelle pour les Finlandais qui sont à 69% favorables selon un sondage de la Sécurité sociale finlandaise. Avant le lancement officiel, le gouvernement a commencé une expérimentation sur un groupe de citoyens qui touchent 550 euros par mois depuis janvier 2016. Les Pays-Bas font également un premier pas depuis janvier 2016 via des expérimentations menées dans plusieurs villes comme Tilburg, Wageningen, Groningen ou Utrecht. La Suisse est actuellement en plein débat et la volonté de la majorité de la population n’a pas réussi à convaincre le gouvernement. Celui-ci justifie sa décision par un manque de budget et par une augmentation du chômage favorisée par le revenu de base. Un référendum sur le sujet sera néanmoins organisé le 5 juin 2016. La province de l’Ontario au Canada va se lancer dès 2016 puisque les maires de Calgary et d’Edmonton sont intéressés par l’expérimentation du revenu de base selon Radio-Canada. En France, le projet fait également parler et 60% des Français seraient favorables selon un sondage Ifop.
 
Si de nombreux pays se tournent timidement vers le revenu de base, beaucoup restent frileux. Pour cause, aucun modèle durable d’un pays développé ayant mis en place le revenu de base à l’échelle nationale.

 
 
Sarah Belnez pour Sereni Magazine.

 
 



Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *