Sieste au travail : dormir plus pour gagner plus


L’idéal serait de dormir 15 ou 20 minutes entre 12h30 et 14h30, heures pendant lesquelles le corps a physiologiquement besoin de repos.

Dur de reprendre le travail après le déjeuner. Si vous êtes habitués à faire une sieste pendant vos journées de repos ou en weekend, vous savez qu’ il est toujours délicat de trouver un créneau de repos lorsque vous travaillez.


Pourtant, la sieste au travail est très conseillée pour se requinquer, recouvrer ses forces et mieux appréhender le reste de la journée.


Des études scientifiques ont prouvé qu’une sieste qui ne dépasse pas 30 minutes permet une meilleure concentration au réveil et donc une meilleure productivité de la part des travailleurs. Une autre étude de la Commission nationale américaine sur les troubles du sommeil a démontré que la fatigue faisait perdre des dizaines de milliards de dollars sur l’activité annuelle des États-Unis.


Pour remédier à ce problème, certaines entreprises commencent à aménager des espaces de repos pour leurs salariés afin qu’ils puissent « piquer du nez » un petit moment durant leur pause. Toutefois, cette initiative reste quelque peu limitée en France où le fait de dormir au travail est perçu plutôt comme une faiblesse ou un moyen de ne rien faire.


Dans ce contexte, comment parvenir à faire comprendre aux dirigeants d’entreprises que cela les aiderait à mieux accroître la productivité de leurs employés, surtout lorsqu’on sait que l’aménagement de tels endroits ne requiert pas un investissement très important ?


A Bangkok en Thaïlande, par exemple, les fonctionnaires publics disposent de 30 minutes pour dormir dans des chambres spécialement conçues à cet usage, et aménagées dans le même bâtiment que l’institution.


La sieste peut être un moyen de récupérer le manque de sommeil la nuit. Elle favorise un gain d’énergie, de productivité, de rendement et de bonne humeur. De plus, elle a des vertus qui se répercutent directement sur l’organisme: elle réduit le niveau de pression artérielle. Des entreprises comme Nike ou Deloitte and Touch l’ont adoptée afin que leurs salariés produisent mieux et ils ont raison. L’idéal serait de dormir 15 ou 20 minutes entre 12h30 et 14h30, heures pendant lesquelles le corps a physiologiquement besoin de repos.


A cet effet, le Ministère de la Santé avait milité en 2007 pour l’introduction de cette pratique en milieu entrepreneurial afin de palier au manque de sommeil de la population active.


Naturellement, on constate, face à la réticence de plusieurs compagnies qui refusent d’adapter des espaces, que cette nouvelle habitude est en train d’alimenter un nouveau marché: celui des clubs de repos. Concrètement ce sont des clubs qui proposent des « bulles de sieste » complètement insonorisées et à la lumière tamisée, l’adéquation parfaite pour une micro-sieste de quelques minutes. Kiria qui s’est spécialisé dans ce domaine propose des bulles de sieste pour 10 à 20 minutes.


Si l’envie vous prend de somnoler un instant à votre pause-déjeuner, pensez toutefois à respecter la durée de la sieste et ne pas entrer dans un état soporifique profond duquel il vous sera difficile de sortir.


Bien évidemment, même s’il existe différents endroits de repos, ils ne sont pas tous enclins à favoriser le sommeil en quelques minutes. Pour optimiser votre capacité à vous reposer, voici quelques conseils:


? Mettez-vous en quête d’un endroit tranquille où vous pourrez maintenir vos pieds dans une position élevée.

Ne croisez ni les bras ni les jambes.

Réglez une alarme (sur votre portable ou votre montre) pour pouvoir vous réveiller.

Respirez lentement et profondément tout en vous concentrant sur votre rythme cardiaque.

? Pensez à écouter une musique douce ou n’importe quelle autre musique qui vous apaise.

? Pour vous réveiller en pleine forme, évitez de dormir plus de 30 minutes.



• Badr Lebnioury, pour www.sereni.org



Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *