Ouvrez-vous à l’open-space

L’open space est une grande pièce où sont réunis des bureaux sans que ceux ci soient séparés par des cloisons. On enlève donc toute barrière pouvant entraver la communication ! Oui mais les bruits sont justement un peu trop présents et il n’y a plus aucune intimité ! Alors, idée géniale ou piège déguisé ?


Bien vivre avec les autres


Il est possible d’aménager les open space pour les rendre plus agréables. Il est nécessaire par exemple de mettre en place plusieurs règles de savoir vivre : se déplacer au lieu d’interpeler ses collègues, diminuer la sonnerie de son téléphone, utiliser les salles de réunion pour parler au lieu de le faire au milieu de ses collègues…


Toujours demander l’avis des autres avant d’ouvrir la fenêtre ou de monter la température du radiateur, éviter de porter un parfum très fort qui pourrait gêner ses collègues … Autant de détails qui ont leur importance quand on travaille les uns avec les autres.


Créer sa bulle d’intimité


L’open space est une formule souvent choisie pour son coût car l’espace est mieux rentabilisée : on peut mettre 25 à 30% de postes de travail en plus que dans un espace divisé en bureaux. Tout le monde se retrouve alors les uns sur les autres : ce qui manque le plus aux employés travaillant en open space c’est l’intimité. Pour cela certains s’isolent en portant des écouteurs, ce qui les protège en même temps du bruit.


Il existe également des gadgets permettant de conserver un peu d’intimité : des obscurcisseurs d’écran qui empêchent les autres de voir notre ordinateur par exemple. Une plante verte ou des étagères de rangement peuvent également faire office de paravent.

Voir le positif !


Cela permet de favoriser a communication et la convivialité. On peut donc parler facilement à ses collaborateurs mais attention à ne pas trop les déranger sous prétexte qu’ils sont accessibles. L’idéal est d’attendre d’avoir plusieurs questions à poser en même temps au lieu d’y retourner toutes les 5 minutes. Pour éviter que les autres ne nous dérangent on peut trouver une solution : prévoir des tranches horaires spéciales « questions diverses » pour regrouper la période de dérangement.


Avec un peu de d’organisations et quelques règles simples, l’open space devient un plaisir.


Clémentine Fouquet, pour www.sereni.org



Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *