Les seniors, nos précieuses ressources

Faire le même travail toute sa vie n’est pas toujours évident : les personnes qui ont une activité physiques ou dont les conditions sont difficiles peuvent montrer des difficultés arrivées à un certain âge.


Mettre ces personnes à la retraite serait donc la seule solution ?


Loin de là ! Les capacités physiques ne sont pas la seule valeur de ces personnes : elles ont beaucoup plus à apporter à l’entreprise. Après de nombreuses années d’expériences et de pratique elles ont acquis un savoir faire et des connaissances qu’elles peuvent alors transmettre aux nouvelles recrues de ce secteur d’activité.


Qui sont les seniors ?


Selon l’Express, on est considéré comme « senior » à partir de 50 ans ! Les DRH, eux considèrent que l’on est seniors à partir de 51 ans mais cela varie énormément, par exemple, selon un sondage 25% des DRH estimaient que l’on est senior à partir de 45 ans! En France, seuls 38% des 55-64 ans sont actifs contre 45% en moyenne en Europe. Cela est dû à un facteur culturel : les entreprises mettent leurs salariés les plus âgés en retraite anticipée. Les entreprises sont obligées de revenir sur cette pratique avec l’allongement du temps de travail. Se pose alors la question de la place des seniors dans l’entreprise.


Former les jeunes grâce aux seniors


Les entreprises peuvent faciliter l’intégration des jeunes arrivants en les faisant former par des seniors. Cela facilite l’intégration des jeunes dans l’entreprise et permet aux seniors de transmettre leurs compétences.


Il existe également des entreprises qui utilisent le « tutorat croisé » : les seniors apportent leurs connaissances de la culture d’entreprise et de leur expérience aux jeunes qui, en échange, leur apportent la maitrise des technologies ou leur connaissance des nouveaux produits.


Changer : vers quelle activité se tourner ?


Certains seniors ont l’envie et la possibilité de rester dans leur domaine tandis que d’autres ont la volonté de changer complètement : voici quelques indications des valeurs sûres, ou presque, du moment.


Les secteurs qui marchent pour une reconversion sont par exemple le secteur du service à la personne et les franchises. Et pourquoi pas ouvrir une chambre d’hôtes ? Une autre façon de travailler tout en prenant d’ores et déjà quelques avantages de la retraite.


Comment se former ?


Le Pôle Emploi propose des bilan de compétences gratuits qui permet de trouver le métier qui convient le mieux à une personne.


L’AFPA (Association nationale pour la Formation Professionnelle Adulte) propose des formations pour adultes partout en France. On peut grâce à cet organisme se former à plus de 300 métiers.


Les GRETA ( Groupement d’établissements publics locaux d’enseignement) sont présents dans chaque département et proposent des actions de formation continue dans presque tous les domaines. Les formations sont payantes mais peuvent être financés par l’entreprise. Ils forment aux diplômes comme le CAP ou le BTS et également à des formations linguistiques.


Des agences de conseil privées proposent également des accompagnements pour les reconversions, reclassement ou création d’activité des seniors. Ces prestations sont relativement chères (10 000 euros).


Le conservatoire National des Arts et Métiers, les universités, les CCI, les chambres des métiers, les chambres d’agriculture et les syndicats professionnels proposent eux aussi des formations pour adultes.


Clémentine Fouquet, pour www.sereni.org



Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *