Êtes-vous écolo au boulot ?

Une fois au bureau, contribuez-vous à la sauvegarde de votre planète ?  Changer ses mauvaises habitudes par de petits gestes simples peut faire toute la différence, qu’on se le dise ! Voici quelques astuces  pratiques et écolos qui vous mettront sur la voie.


Les petits gestes simples font toute la différence, qu’on se le dise !

? Réduire la consommation de papier


Chaque salarié consomme environ 80 kg de papier par an. Pour optimiser son utilisation quotidienne mieux vaut privilégier l’impression recto/verso. En outre, n’hésitez pas à placer une corbeille à côté de l’imprimante pour récupérer le papier de brouillon. Il est même possible de demander à un imprimeur de couper et relier ce papier pour en faire un véritable bloc-notes. Ou tout simplement : utiliser du papier recyclé et mettre à disposition des poubelles jaunes uniquement destinées au papier. Les cartouches d’encre doivent, quant à elles, atterrir dans des bacs de récupération.


? Économiser l’électricité


La consommation d’électricité peut être contrôlée et réduite. Premièrement, ne pas oublier d’éteindre la lumière en partant. Si possible mettre en veille votre écran d’ordinateur et ne pas omettre d’éteindre l’imprimante à la fin de la journée. De plus, toujours privilégier les ampoules à basse consommation d’énergie. Et par-dessus tout : éviter de laisser les appareils en veille toute la nuit ou pire encore tout le weekend. Enfin, pourquoi ne pas profiter de la lumière naturelle pour travailler?


? Éviter le gaspillage du plastique


Stop aux gobelets en plastique fournis près des fontaines à eau et des machines à café ! Même chose pour les couverts et les assiettes en plastique qui pullulent dans les coins-cuisine des bureaux. Ils sont très pratiques pour vos casse-croûtes mais tout sauf écologiques! La solution : ayez le réflexe d’apporter vos propres couverts ainsi que votre propre tasse et n’hésitez pas à inciter la direction à fournir des boîtes de tri pour le plastique.


? Mettre un frein aux déplacements


Visioconférence et téléconférence évitent des déplacements inutiles en voiture ou en avion. De ce point de vue le télétravail est particulièrement intéressant.
Toute entreprise peut également organiser un système de covoiturage pour les employés qui habitent à proximité les uns des autres. Mais encore, il ne faut pas hésiter à encourager les salariés à utiliser les transports en commun, ou même le vélo si la météo s’y prête.


? Choisir les fournitures


Si le budget le permet, il est préférable de choisir des bureaux, des chaises, des armoires ou encore du papier en matériaux écologiques. Pour ce qui est de la climatisation, elle n’est pas forcément indispensable, pensez-y! Il est impératif de vérifier régulièrement son bon fonctionnement. En effet, les climatiseurs marchent avec des fluides frigorigènes dont les fuites contribuent fortement au réchauffement climatique. Si la climatisation est réellement indispensable, penser à bien fermer portes et fenêtres pour empêcher l’air chaud de pénétrer dans la pièce. Et enfin, ne pas oublier qu’il est possible de réduire la température du bureau en investissant dans des stores et dans une aération naturelle à défaut d’une climatisation.


? Réduire la consommation d’eau


Les WC constituent la première source de consommation d’eau au travail. Dès lors, faire installer des toilettes à double chasse accompagnées d’un dispositif à économie d’eau s’avère particulièrement économique. Autre solution, l’installation d’un  » embout mousseur  » à chaque robinet pour réduire le débit d’eau ou encore installer un « stop-eau » à chaque WC de façon à conditionner l’évacuation et la durée de la pression sur le bouton.


• Emmanuelle Grimaud, pour www.sereni.org



Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *