L’argile verte

 

Alain Delaporte-Digard détaille les multiples bienfaits de l’argile verte, véritable panacée des temps modernes.

 

« L’argile verte est un très vieux traitement naturel. Quand ils sont blessés, et ce depuis des millénaires, les animaux sauvages vont se mettre dans la boue. Cette boue peut réparer. C’est, en cas de douleur dans le corps ou de problèmes variés, le soin idéal. Il suffit de se faire un cataplasme pour que les douleurs disparaissent.

1) L’argile surfine : à boire

L’argile verte a des propriétés extraordinaires à l’intérieur du corps, comme à l’extérieur. Elle existe en poudre fine et il est possible de la boire. Pour ce faire, mettez une cuillère à café d’argile surfine dans un verre d’eau. Remuez un peu et laissez agir au moins 3 h – pour que les rayonnements radioactifs quittent la boue. Une fois que toute la boue est retombée au fond du verre, l’eau est claire et pure. Ne remuez plus, buvez-la. La simple eau claire qui reste de cette fermentation s’est chargée des principes essentiels de l’argile verte.

Vous pouvez préparer votre substance le matin pour le soir ou le soir pour le matin.

Même si cela semble primaire, c’est une manière d’enlever les inflammations intérieures du corps que l’on connait depuis des millénaires. L’argile verte compose de loin le soin le plus simple et naturel en prévention.

Elle rééquilibre le corps. Si l’on sent des inflammations dans le corps ou que l’on a des rhumatismes, on peut en boire un verre par jour. Soyons sobres même par rapport aux choses très saines.

2) L’argile concassée : en cataplasme

On peut également utiliser l’argile verte en cataplasme.

Une douleur dans le corps ? Prenez de l’argile concassée – en morceaux – que vous mettez dans un récipient jusqu’à la moitié. Versez de l’eau dans le récipient jusqu’à un centimètre en dessous du niveau de l’argile. Pas plus pour que l’eau ne ruisselle pas mais devienne une boue compacte. Ne remuez pas mais laissez l’eau remonter par capillarité.

Déposez un demi-centimètre d’épaisseur de boue sur la peau, tout autour de la zone douloureuse. Recouvrez d’essuie-tout ou d’un film alimentaire puis d’une bande pour tenir le tout. Laissez reposer une à deux heures. Vous pouvez laisser le cataplasme toute la nuit mais, la boue séchant, elle peut provoquer des sensations désagréables lorsqu’elle est en contact avec des poils.

Bien qu’il existe des crèmes pour différentes douleurs corporelles, l’argile est ce qu’il y a de plus simple et de plus efficace – sans effets secondaires. Il n’y a pas d’équivalent allopathique.

3) Quand et comment l’utiliser

Le livre de référence de l’argile est celui écrit il y a plusieurs décennies par Raymond Dextreit : L’argile qui guérit.

Il y a trois formes d’argile présentées en pharmacie : l’argile surfine, l’argile concassée et, pour le voyage ou pour aller plus vite, des tubes d’argile à appliquer en cataplasme. L’argile permet d’agir sur l’intérieur par l’extérieur et de l’intérieur sur l’extérieur.

On peut faire un cataplasme par jour mais au bout de quelques jours, la peau se ramollit. Essayez donc de faire un cataplasme par jour pendant trois jours puis de ne rien faire pendant deux jours, et ainsi de suite, et étudiez les réactions de votre corps.

Pour conserver votre préparation plusieurs jours, mettez seulement un film alimentaire sur le bol contenant votre mixture pour éviter que l’air la fasse sécher trop vite.

Il est possible de faire des cures de prévention ou de nettoyage en buvant l’eau contenant de la poudre d’argile pendant huit ou quinze jours. Très simplement, sans risque, cela permet une remise à niveau de votre corps.

Quand vous avez un problème et que vous ne savez pas vraiment ce que c’est, commencez par l’argile. C’est une première approche sans gêne extérieure, sans risque, et c’est parfois largement suffisant pour agir. »

Retrouvez le détail des conseils sur l’utilisation de l’argile verte dans deux autres vidéos :

L’argile verte en cataplasme

L’argile verte à boire

• Alain Delaporte-Digard, pour SereniTV.

 



Alain Delaporte-Digard
Pendant ses nombreux tours du monde, Alain Delaporte-Digard a développé une connaissance de l’être dans sa globalité, une compréhension du fonctionnement du corps et de ses blocages, un savoir-faire amenant au savoir-être.

Il a créé avec sa femme Josiane une méthode pour réguler les flux dans le corps, la bioRégulation. Il continue à créer des SPA dans le monde entier (Giorgio Armani à Tokyo, le nouveau paquebot France, …, SPA en Azerbaidjan et au Maroc en cours).

Alain consulte dans son cabinet

Sereni SPA
16 rue de Marignan 75008 Paris
01 42 09 54 69



Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *