Le canicross, un sport qui a du chien !

13/01/2010


Partager sa passion pour la course avec son chien, de nombreux joggeurs du dimanche le font, d’autres plus motivés et entrainés vont même jusqu’à la compétition en canicross !

 

Le canicross est d’abord un sport d’équipe où le chien et son maître doivent être attentifs l’un à l’autre pour courir à la même vitesse.

Une course en binôme

 


Le canicross est d’abord un sport d’équipe où le chien et son maître doivent être attentifs l’un à l’autre pour courir à la même vitesse. Le coureur doit donc s’adapter à son chien et respecter son allure : s’il décide de s’arrêter, il n’a pas le droit de le tirer ou de le forcer. La course avec son chien implique une entraide puisque selon les moments c’est le chien qui va tirer le maître (physiquement et mentalement) et parfois ce sera l’inverse.


Déroulement de la course



Les courses de canicross se déroulent comme des cross classiques : il s’agit d’un parcours forestier de 5 à 10 kilomètres. Ils sont accessibles à tous les coureurs, qu’ils fassent partie d’une fédération ou non. Le courses sont généralement payantes sauf pour les fédérés. Les courses se déclinent en canicross enfant, canicross adulte, canicross VTT ou canirandonnée.


Avec quel chien courir ?



Les chiens de race mais également les bâtards et les croisés peuvent participer à la plupart des courses. Certaines courses sont cependant réservées à des races particulières : par exemple pour les courses organisées par la FFPTC (Fédération Française de Pulka et Traîneaux à Chiens) seuls les chiens de type nordique comme les Huskys, les Malamutes, les Samoyèdes ou les Groenlandais peuvent participer.


Conformément aux directives sanitaires, les chiens participant aux courses doivent obligatoirement être vaccinés. Ils doivent être âgés de douze mois minimum.


Matériel requis



Le maître et son chien sont reliés grâce à une laisse de deux mètres et un harnais, ce qui permet au chien de ne pas s’étrangler. La laisse peut être équipée d’un amortisseur pour éviter les a coups désagréables pour le chien et pour le coureur. Il est recommandé au coureur d’utiliser une ceinture sous cutale rembourrée au niveau des reins pour éviter les frottements.


Il est possible de s’équiper en tout pour une centaine d’euros.


Clémentine Fouquet, pour www.sereni.org



Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *