Le premier musée sous-marin d’Europe en hommage aux réfugiés

Au large de l’ile de Lanzarote, dans l’archipel des Canaries, le premier musée sous-marin d’Europe expose les sculptures de l’artiste britannique Jason deCaires Taylor. Le travail de ce dernier rend hommage aux réfugiés.

 
 

musée. capture écran

Le « Museo Atlantico ». Capture d’écran Youtube.


 

Ils risquent leur vie pour rejoindre l’Europe. Depuis 2014, le chiffre des décès de migrants en mer Méditerranée ne cesse d’augmenter. Selon l’ONU, il y a eu plus de 10 000 morts en Méditerranée dont 3 500 en 2014, 3 771 en 2015 et 3 800 en 2016. Pour dire stop à ces chiffres et sensibiliser les consciences à l’immigration clandestine et aux naufrages en Méditerranée, le premier musée sous-marin d’Europe vient d’ouvrir ses portes : « Museo Atlantico ». Situé au large de l’ile de Lanzarote, dans l’archipel des Canaries, ce projet d’envergure a nécessité trois ans de réflexion et de création de la part de l’artiste britannique Jason deCaires Taylor. Le musée fut officiellement inauguré le 10 janvier 2017 par le Président de Lanzarote, Pedro San Gines.

 

 

Accessible aux plongeurs et aux scaphandriers, le « Museo Atlantico » est situé à 12 mètres de profondeur et couvre une superficie de 2 500 mètres carrés. Le site du Centre d’Art, de Culture et de Tourisme (CACT) de Lanzarote est ouvert du lundi au vendredi pour accueillir les visiteurs-plongeurs qui souhaitent admirer les 300 sculptures de l’artiste Jason deCaires Taylor. D’autres structures comme le centre de plongée Dive College Lanzarote permettent d’accéder au musée.

 
 

Jason deCaires Taylor, artiste talentueux et engagé

 

À 42 ans seulement, Jason deCaires Taylor n’en est pourtant pas à son coup d’essai. L’artiste britannique a en effet déjà signé deux autres musées sous-marins : sur l’île de Grenade aux Petites Antilles en 2006 et à Cancún au Mexique en 2009. Ses œuvres sont largement saluées par des milliers de visiteurs et de nombreuses récompenses. Considéré comme l’une des cent personnalités les plus novatrices de la planète en 2014, Jason deCaires Taylor dépasse l’artistique pour sensibiliser et agir. En effet, la démarche du sculpteur est triple : artistique, sociale et écologique. Sensible à la pollution des océans, Jason deCaires Taylor considère ses œuvres comme des récifs artificiels pouvant servir de refuge à la faune et la flore. L’artiste se réjouit que la nature fusionne avec ses statues, peu à peu recouvertes d’algues, de coquillages et de coraux. Pour confectionner les 300 sculptures grandeur nature du « Museo Atlantico », l’artiste britannique est allé à la rencontre des habitants de l’ile de Lanzarote pour mouler l’empreinte de leur corps avec un matériau spécial et écologique. Ce troisième musée sous-marin ne marque pas la fin de l’ère Jason deCaires Taylor puisqu’un quatrième lieu pourrait prochainement voir le jour dans le sud de la France…

 

« Nous sommes tous des migrants, on est tous dans le même bateau », Jason deCaires Taylor.

 
 

Sarah Belnez pour Sereni Magazine.

 
 



Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *