La marche, sport et loisir pour chacun

La marche crée du bonheur. Ce fantastique moyen de transport devient tout à tour sport ou loisir, l’entraînement idéal à pratiquer en pleine nature comme en ville. Chaque jour, notre corps doit marcher, lentement ou à pas rapides : tous les rythmes sont bons. Apprenez à varier les cadences de la marche tonifiante à la balade flâneuse. La première fortifie votre corps et accélère votre système cardio-pulmonaire sans violence. La deuxième apaise votre système nerveux et vous fait entrer de pleins pieds dans la dolce vita.


La marche par son mouvement de jambes stimule le ventre, l’assouplit et amplifie les mouvements sanguins dans les organes digestifs et uro-génitaux. Une vraie cure de bien-être.


Depuis 2 millions d’années, la marche a façonné le corps humain. Qu’est-ce qui différencie les singes de l’être humain ? Les muscles fessiers ! Oui ces muscles puissants ont permis à nos ancêtres de quitter la position horizontale pour s’ériger à la verticalité. De là, les vertèbres ont pris certaines courbures pour agir tel un ressort : depuis le bassin tiré en arrière par les muscles des fesses, le creux lombaire (lordose) a généré l’arrondi des vertèbres dorsales (cyphose) qui a créé le creux cervical. A travers ce redressement élastique, la tête et son précieux cerveau se trouvaient en direction du ciel pour recevoir les ondes cosmiques. De plus, l’accordéon formé par la succession de vertèbres en lordose et cyphose, créait le ressort parfait pour amortir les chocs venus du sol lors de la marche, évitant ainsi à l’encéphale de recevoir des chocs perturbants. Ainsi dans la marche, tous les segments du corps s’animent, pas uniquement les jambes. Chaque vertèbre bouge, danse, se déplie et se tasse, formant un axe vivant capable de courir, de sauter, de tomber sans lésion. Dans une marche, les chocs modérés des talons sur le sol se transforment en ondes douces et stimulantes.  Marcher, c’est libérer le corps de multiples tensions accumulées lors de longues poses immobiles.


Selon  l’Organisation mondiale de la Santé une marche rapide de trente minutes maintient le corps en bonne santé . Pourtant, surtout en milieu urbain, 20 à 50% des citadins n’atteignent pas ce niveau de pratique.


La marche, trésor de bienfaits


La stimulation de l’ensemble du corps par le passage du poids du corps d’une jambe sur l’autre, déclenche des quantités de jeux mécaniques sur les articulations, les muscles, les téguments, les organes. Cette pratique de prévention diminue les risques de dysfonctionnement cardio-vasculaire, les douleurs, les raideurs.


Alain Delaporte-Digard pour www.sereni.org

 



Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *