Réactions de paix face aux attentats de Paris : Daniel et Marie Johanne Meurois témoignent

Depuis les attentats de Paris de ce vendredi 13 novembre, la France est en deuil. Que l’on soit en colère, démunis, triste, courageux ou effrayé, il est impossible de rester indifférent à ces évènements tragiques. Sereni a ainsi choisi de publier des textes d’espoir et de paix. La réaction de Daniel et Marie Johanne Meurois.

 

daniel et MJ meurois

 
De notre coeur au vôtre, en ce 15 novembre 2015…
 

Nous avons mal de ce Mal qui est en marche actuellement sur notre Terre.
Tout comme vous, nous en avons une profonde nausée.
Tout comme vous aussi, nous cherchons une issue mais ne la voyons pas car l’impasse qui se dessine aujourd’hui est manifeste.
Nous ne pouvons donc que dénoncer ces mouvements intégristes, totalitaires et d’une barbarie sans nom, ces machines noires et sans âme qui tuent à l’échelle planétaire. Leur fanatique et impitoyable mouvement se déchaîne afin de désorienter et décimer la population mondiale. C’est évident.
Oui, leur noirceur nous atteint, elle qui voudrait nous plomber car, tout comme vous, nous nous sentons impuissants devant une telle férocité.

Alors, que faut-il faire ?
Oui, que faut-il faire?
Nous n’avons pas le mode d’emploi d’une opération de sauvetage de notre monde. Qui pourrait prétendre l’avoir, d’ailleurs, hormis quelques pseudos-messagers de l’Apocalypse auto-proclamés ?
Prier, méditer ? Se retirer dans un coin de forêt si les circonstances de notre vie nous le permettent ? Nous pourrions vous dire oui, bien sûr, car, pour chacun, renforcer son âme est légitime. Mais nous serions déçus de nous, déçus parce que le repli n’est souvent qu’une fuite ou un détour de plus nous ramenant inévitablement, tôt ou tard, face à ¨ce¨ qui se trame.
Ce qu’il faut faire ?
La situation actuelle demande, en urgence, une implication concrète de tous ceux qui ont pris conscience que chacun de nous est responsable de l’état de notre monde, une pièce de sa mosaïque. Cette implication passe par l’entraide, la compassion, l’accueil, l’écoute des différences, le respect.

Ce qu’il faut faire encore ?
Affirmer un Non massif face à tous les asservissements, à toutes les iniquités qu’a engendrés, ne nous le cachons pas, notre société via notre lâcheté, nos incohérences, notre égoïsme et notre apathie.

Ce qu’il ne faut pas faire ?
Nier qu’il se passe quelque chose de majeur sur Terre et, par égoïsme ou par peur, s’en moquer complètement. Courber l’échine face aux menaces et à la manipulation des consciences… Ne pas réagir, accepter, somnoler, ne rien oser pour faire grandir ce monde ! Entretenir enfin cette fameuse ¨tiédeur¨ dont nous parlait le Christ il y a deux mille ans.
Notre opinion n’est jamais que notre opinion… Il revient à chacun de décider de ce qu’il doit faire, en conscience, avec ses moyens personnels, à son niveau, à la force de son audace, en faisant en sorte que son âme et son corps vivent de la façon la plus aimante, en cohérence et en responsabilité dans le triste chaos actuel.
Mais lorsqu’on bouge en soi pour le mieux-être, c’est aussi son voisin qu’on invite à faire bouger comme par contagion lumineuse. Ainsi peut se créer une chaîne d’entraide à l’infini, malgré vents et marées.
Comme vous, bien sûr, nous ne connaissons pas les développements de ce qui se joue actuellement. Nous ne pouvons que les pressentir. Nous savons seulement que le ¨Grand Balancier cosmique¨ sonne une heure décisive et réclame en urgence nos implications…
Nous sommes au pied du Mur.
Nous sommes sur Terre pour aider et nous ne nous détournerons pas de notre chemin de vie.
Nous ne sommes pas en contrôle des vents contraires mais nous le sommes assurément de la Flamme lumineuse qui se tient bien droite, elle, au creux de notre poitrine. C’est notre Sceau d’âme… Vous tous aussi, vous portez un tel Sceau, souvenez-vous en.

Finalement, c’est cela aimer… c’est voir, coûte que coûte, plus loin que l’obscurité qui prétend vouloir nous avaler.
Alors, la Terre compte sur nous, Travailleurs de Lumière… nous en sommes en ¨état d’urgence cardiaque¨.
 
Paix et volonté sur nous tous…
 
Marie Johanne Croteau-Meurois et Daniel Meurois



Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *