Liberté d’expression

alain-150x150Depuis quelque temps, suite aux événements douloureux du mois dernier, la liberté d’expression revient à la mode. Certes, cette liberté fait partie depuis la « Déclaration des droits de l’homme et du citoyen de 1789 » des premières libertés fondamentales, accordant la libre communication des pensées et des opinions.

 

Cependant, prenons un peu de recul après les émotions immédiates et légitimes. Que l’on puisse fout dire, certes, mais peut-être pourrions-nous y mêler la fraternité, autre  valeur républicaine et spirituelle. Rappelons-nous que dans notre longue histoire judéo-chrétienne, s’inscrivent les mêmes valeurs d’amour, de compassion et de tolérance que l’on retrouve dans le bouddhisme.

 

« Tout pouvoir dire » devrait s’accorder avec une manière élégante de parler. Utilisons les jolis mots, les belles pensées même en affirmant une opinion différente. Cette élégance du langage ressusciterait un « art de vivre ensemble » bien souvent oublié.

 

Des paroles, des dessins deviennent parfois plus dangereux que des fusils. De l’humour délicat, des contestations respectueuses ré-enchantent le monde. Rappelons-nous qu’il est possible par la non-violence des mots d’exprimer son désaccord et sa différence. Mais ce chemin demande un recul émotionnel et une détermination forte à changer le monde pour le rendre meilleur. Difficile de désirer un monde plus fraternel par des méthodes guerrières !

 

Face à la violence, accrochons-nous au dialogue, à la tolérance et à la compassion, tout en restant ferme et déterminé pour changer l’inacceptable. « Moins de souffrance sur cette planète » est un sentier qui commence au fond de nous -même.

 

Alain Delaporte-Digard pour Serenitv



Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *