Le Mur des Lamentations

L’un des murs les plus connus du Monde et haut lieu du Judaïsme : le Mur des Lamentations…


Pourquoi est-il sacré ?


Seul un pan du mur de 60 mètres de long est considéré comme sacré, tandis que le mur en totalité se prolonge encore sur 320 mètres. C’est surtout parce qu’il s’agirait de l’endroit le plus proche du Saint des Saints. Ce mur, appelé également, Mur occidental est l’unique lieu saint d’Israël.


Historiquement, le Mur des Lamentations est l’unique vestige du temple de Jérusalem construit par Hérode le Grand, un siècle avant notre ère. Le temple détruit ne fut jamais reconstruit, selon la tradition biblique il ne pourra l’être qu’à l’avènement du Messie. Selon d’autres, cet avènement n’arrivera que lorsque le temple sera rebâti.


Que fait-on au Mur ?


Le parvis situé devant le Mur est le théâtre de nombreuses animations religieuses : le sabbat y est célébré chaque semaine, des bar mitsvah (initiations religieuses pour les garçons de 13 ans et les filles de 12 ans) s’y déroulent et on y commémore également de grandes fêtes religieuses comme Soukkot qui rappelle la traversée du désert après la sortie d’Égypte ou les fêtes nationales de l’État d’Israël.


Traditionnellement, les visiteurs glissent de nombreux messages de remerciements ou de vœux entre les interstices des pierres.


En s’éloignant du Mur il convient de marcher à reculons afin de ne pas lui manquer de respect et de ne le quitter qu’à regret.


• Clémentine Fouquet, pour www.sereni.org

Partager :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *