Art bouddhique – Le lotus

Quan yin

Ci-contre, sur un lotus, Quan Yin, la forme chinoise et féminine du Bouddha de la compassion.


Le lotus est considéré comme la plus belle des fleurs car la plus pure, celle qui peut rester propre sur les eaux boueuses et nauséabondes.


Ce symbole majeur de l’art bouddhique nous rappelle que nous pouvons rester propre au milieu des eaux troubles de la vie. Entourés par des compromissions, des appels de Mara le démon, nous pouvons vivre sans nous salir, sans perdre notre pureté. Ainsi, l’esprit du sage n’est pas tourmenté par les mirages de la vie.


Au fil des siècles le lotus servit de trône aux êtres purs. Chaque divinité hindouiste fût représentée assise ou debout sur un lotus. Les bouddhas et boddhisattvas suivirent cette tradition dans la statuaire bouddhique.


Alain Delaporte-Digard pour www.sereni.org

 



Alain Delaporte-Digard
Pendant ses nombreux tours du monde, Alain Delaporte-Digard a développé une connaissance de l’être dans sa globalité, une compréhension du fonctionnement du corps et de ses blocages, un savoir-faire amenant au savoir-être.
Il a créé avec sa femme Josiane une méthode pour réguler les flux dans le corps, la bioRégulation. Il continue à créer des SPA dans le monde entier (Giorgio Armani à Tokyo, le nouveau paquebot France, …, SPA en Azerbaidjan et au Maroc en cours)

Alain consulte dans son cabinet
Sereni SPA
16 rue de Marignan 75008 Paris
01 42 09 54 69



Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *