Centre Civique d’Étude du Fait Religieux

Le Centre Civique d’Étude du Fait Religieux (CCEFR) est né de la volonté de donner à chacun les outils indispensables pour connaître et comprendre les faits religieux, en tant que réalités sociales ancrées dans l’histoire de l’humanité.

Vitraux de l’église Saint-Rémi à Maisons-Alfort


Créé en 2003 à l’initiative de Mohammed Arkoun, professeur émérite d’histoire de la pensée islamique décédé le 14 septembre 2010, et de Jean-Pierre Brard, alors député-maire de Montreuil (93), il se situe dans une perspective de laïcité garante du vivre ensemble (cf. conférence inaugurale le 6 février 2003).


Dans un climat idéologique et politique marqué par la méconnaissance qui engendre l’intolérance et la violence, le CCEFR a pour objet de développer, par un enseignement scientifique des faits religieux assuré par des spécialistes de renom, une réflexion accessible au grand public.


Le CCEFR propose, dans les locaux de la mairie de Montreuil, des conférences ouvertes gratuitement à tous et des cycles de cours plus spécialisés (voir le programme de l’année). La rubrique archives conserve les programmes des années précédentes et offre le texte intégral d’un grand nombre de conférences. Selon la demande, il peut intervenir en milieu scolaire ou construire des modules de formation à l’intention de professionnels ou d’élus.


Les programmes du CCEFR sont définis par un conseil scientifique, tandis que la gestion relève d’une association, l’un comme l’autre indépendants de toute appartenance politique, idéologique ou confessionnelle. Le financement du CCEFR est assuré par l’inscription aux cours, par l’adhésion à l’association et par des subventions d’organismes publics.


Centre Civique d’Étude du Fait Religieux
Maison des associations
35/37, avenue de la Résistance
93100 Montreuil
06 89 36 08 73
www.ccefr.fr

Partager :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *