Concert de Sayeeduddin Dagar à l’Abbaye de Vézelay

Le dhrupad est un style classique de chants indiens qui se développa aux XVe et XVIe siècles et a été perpétué jusqu’à présent par la famille Dagar depuis vingt générations. Selon l’historien Abul al-Fazl ibn Mubarak (XVIe siècle) : “La base du Dhrupad est un poème rythmé de quatre vers pour lequel il n’y a pas de règles concernant la prosodie ou le nombre de syllabes.Dagar-Vezelay Le sujet des poèmes est l’ivresse de l’amour et ses merveilleux effets sur le cœur humain. Dans l’Inde centrale ces chants sont appelés Chind et sont principalement des hymnes. Dans le Sud de l’Inde ils sont appelés Dhruva et leur sujet est l’amour.

 

Maître Sayeeduddin Dagar et la famille Dagar

 

Maître Sayeeduddin Dagar, l’un des plus grands représentants de l’art dhrupad, est de la 19ème génération de la famille Dagar, une famille grâce à laquelle le dhrupad est encore perpétué de nos jours. Pour ce faire, la famille Dagar a créé sa propre école de dhrupad ; la Dagarvani.
Selon le mythe, le dhrupad était chanté au XVe siècle avant J-C dans les temples, face à la divinité. Ainsi, pendant son concert à la basilique de Vézelay dans l’Yonne en juillet 2005, Maître Sayeeduddin Dagar interprète Raga Jogia face à l’autel, tournant le dos au public.

 

Le DVD Concert de Sayeeduddin Dagar à l’Abbaye de Vézelay retrace l’ensemble de son concert.

 

? Elodie Poinsot pour www.sereni.org

 

 

B20

 

 

b18



Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *