Eternité ou instant présent

Qu’est-ce que le temps ?


Question stupide ou grande question ?
Pourtant, Saint-Augustin et de nombreux philosophes ont planché avec doute et perplexité.
Saint Augustin admet dans les Confessions :
« Qu’est-ce que en effet que le temps ?
Qui saurait en donner avec aisance et brièveté une explication ? …
Si personne ne me pose la question, je le sais ;
si quelqu’un pose la question et que je veuille expliquer, je ne sais plus. »

Pour Saint-Augustin, Dieu est permanent, l’homme est éphémère.
Dieu est soumis au temps, à « l’être du temps ».
Dieu est éternel.


Et si l’éternité, c’était l’instant présent.


Le temps s’installe dans une durée.
Le temps part d’un début et chemine jusqu’à une fin.
Tout élément temporel est éphémère,
soumis au cycle naissance, vie et mort.
L’éternité serait donc hors du temps tout comme l’instant présent.
Cet instant n’est pas un espace de temps si petit soit-il.
L’instant est ponctuel, sans durée, hors du cycle naissance et mort.
Rappelons-nous que pour Hegel, l’éternité doit être compris comme un présent absolu,
un présent libre de la négativité destructrice du temps.
Le bonheur perpétuel s’inscrirait dans l’instant présent…


Pour vivre heureux, décidons que l’éternité, c’est maintenant.
Donc, belle et bonne journée, maintenant.


Alain Delaporte-Digard pour www.sereni.org



Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *