Tout savoir sur le don du sang

Chaque année, des millions de Français donnent leur sang pour venir en aide aux malades. Qui peut donner son sang ? Où le donner ? Sereni Magazine vous dit tout.

 

don sang. image du domaine public
Tout savoir sur le don du sang. Image du domaine public.

 

Un geste simple peut parfois sauver des vies. Chaque année, des millions de Français donnent leur sang pour venir en aide aux malades. En 2011, 3,2 millions de dons du sang ont été réalisés, permettant ainsi de soigner plus d’un million de malades. Il existe trois types de don : le don de sang total, utilisé pour des transfusions sanguines et la recherche médicale, le don de plasma, qui contient des protéines d’un intérêt thérapeutique majeur, et le don de plaquettes sanguines. Ce dernier est principalement utilisé lorsque des maladies, comme la leucémie, ou des traitements lourds, comme la chimiothérapie, empêchent la fabrication de cellules sanguines par la moelle osseuse.

Qui peut donner son sang ?

 

Plusieurs critères doivent être remplis pour donner son sang. Tout d’abord, il est indispensable d’être en bonne santé et de peser au minimum 50 kg. Il vous sera impossible de donner votre sang en cas de contre-indications médicales. On relève par exemple le cas où un donneur est susceptible de transmettre une infection virale par la voie sexuelle ou de transmettre par la voie du sang, une bactérie, un virus ou un parasite entraînant des maladies. De même, une personne ayant bénéficié d’une transfusion et/ou d’une greffe ne peut donner son sang. Chaque personne ayant entre 18 et 70 ans peut donner son sang mais la nature du don varie selon l’âge. Et si le gouvernement précise que « nul ne peut être exclu du don de sang en raison de son orientation sexuelle », les faits ne sont pas aussi tranchés. Depuis 1984 et jusqu’au 10 juillet 2016, les hommes ayant eu ou ayant des relations sexuelles entre hommes ne pouvaient pas donner leur sang. Mais ce nouveau décret comporte des conditions. En effet, les hommes ne peuvent donner leur sang s’ils ont eu des relations homosexuelles dans les douze derniers mois. Les homosexuels pourront donner leur plasma s’ils sont dans une relation stable depuis quatre mois ou s’ils n’ont pas eu de relations sexuelles sur la même période. Pas besoin de préciser que l’abstinence n’est pas requise chez les personnes hétérosexuelles… La ministre de la santé Marisol Touraine précise que « les premiers dons permettront de réaliser des études et, s’il n’y a pas de risques, les règles qui s’appliquent aux homosexuels seront rapprochées des règles générales l’année qui suit » (donc 2017).

Où donner son sang ?

Selon l’Établissement français du sang (EFS), 10 000 dons de sang sont nécessaires chaque jour. Rendez-vous sur le site de l’EFS pour découvrir la cartographie des collectes et savoir en un clic où donner votre sang.

 

Actualités sur le sujet, conditions du prélèvement, chiffres… Retrouvez toutes les informations complémentaires sur le site de l’Établissement français du sang.

Sarah Belnez pour Sereni Magazine.

 

Partager :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *