Qu’est-ce qu’un Ésat ?

Publics ou privés, les établissements ou services d’aide par le travail (ESAT) permettent d’intégrer par le travail les personnes en situation de handicap.

 

nuits saint george. image du domaine public
Nuits-Saint-Georges (Bourgogne). Image du domaine public.

 

En France, la loi prévoit que chaque employeur occupant au moins 20 salariés doit employer à plein temps ou à temps partiel des travailleurs handicapés dans une proportion de 6 % de l’effectif total de l’entreprise. Pourtant, beaucoup font le choix de verser une contribution à l’Agefiph, le fonds pour l’insertion professionnelle des personnes handicapées. Chaque jour, de nombreux établissements, publics ou privés, œuvrent pour que les personnes en situation de handicap soient intégrées dans le monde du travail. Parmi eux, les établissements ou services d’aide par le travail (ESAT) permettent aux personnes handicapées d’exercer une activité dans un milieu protégé si elles n’ont pas acquis assez d’autonomie pour travailler en milieu ordinaire ou dans une entreprise adaptée. En plus d’une activité professionnelle, l’Ésat apporte un soutien médico-social et éducatif et peut disposer d’un foyer d’hébergement.

 

Comment être accueilli en Ésat ?

 

Si la personne handicapée doit avoir au moins 20 ans pour obtenir une place en Ésat, la commission des droits et de l’autonomie des personnes handicapées (CDAPH) peut exceptionnellement décider une orientation dès l’âge de 16 ans. Concernant le handicap, la personne doit : soit avoir une capacité de travail inférieure à 1/3 de la capacité de gain ou de travail d’une personne valide, soit avoir besoin d’un ou plusieurs soutiens médicaux, éducatifs, sociaux ou psychologiques. Si toutes ces conditions sont remplies, la demande doit être faite via un formulaire disponible sur le site du Service-Public.fr ainsi qu’un certificat médical.

 

Et concrètement, ça se passe comment ?

 

À Nuits-Saint-Georges en Bourgogne, l’AGEF est une association regroupant quatre établissements : un Ésat qui accueille 94 travailleurs handicapés, une entreprise adaptée qui emploie 15 travailleurs handicapés, un foyer d’hébergement qui loge 41 personnes travaillant à l’Ésat et trois résidences qui hébergent 40 personnes travaillant à l’Ésat. Si de nombreux degrés de handicap sont représentés à l’AGEF, M. Lahoz, Directeur Adjoint Hébergements, précise « qu’un minimum d’autonomie est nécessaire. Nous n’accueillons pas les personnes qui ont besoin d’aide pour manger par exemple. Celles-ci pourront être accueillies dans des Maisons d’Accueil Spécialisées (MAS) ». L’Ésat leur permet ensuite de trouver un travail en fonction de leurs compétences. Certains vont travailler le métal, le bois, d’autres vont travailler dans des buanderies tandis que les personnes qui sont plus en difficulté travaillent dans le conditionnement. Elles s’occupent par exemple de mettre des pansements dans des boites au sein de l’entreprise Urgo.

 

Retrouvez toutes les informations complémentaires sur le site du Service-Public.fr.

 

Sarah Belnez pour Sereni Magazine.

 

Partager :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *