Arrêter de fumer : les méthodes

En France, le tabagisme est la première cause de mortalité que l’on pourrait éviter ! La nouvelle année arrive avec le temps des bonnes résolutions… que l’on oublie souvent quelques jours plus tard ! Cette année mettez toutes les chances de votre côté pour tenir bon !
La motivation est l’élément décisif de l’arrêt du tabac car la dépendance physique disparaît en moyenne en quelques semaines. La dépendance psychologique, elle, est plus lente à s’estomper. Il faut parfois plusieurs mois pour ne plus avoir de fortes envies de cigarettes.


Pourquoi arrêter ?


Selon le site Tabac Info Service, un fumeur qui a arrêté économiserait en moyenne 1800 euros chaque année.
Arrêter de fumer permet de retrouver le calme intérieur : loin d’apaiser le stress, la nicotine en augmente l’effet car c’est une substance excitante. Le teint s’éclaircit et les rides sont moins marquées.
Arrêter de fumer demande un gros effort de la part du fumeur, mais sa fierté sera d’autant plus importante !


Comment arrêter ?


– Thérapie cognitive et comportementale


Cette méthode n’utilise aucun substitut de nicotine car elle considère que la dépendance est uniquement psychologique. Les personnes reçoivent alors un soutien moral. Cette thérapie permet d’analyser la dépendance du fumeur et d’envisager différentes stratégies pour l’aider à arrêter. Cette méthode est remboursée lorsqu’elle est effectuée par un médecin psychiatre ou un médecin formé à cette méthode. Cela peut durer de 2 mois à 1 an.
Au cours de la première séance, le fumeur est invité à noter sur un carnet les horaires, conditions, l’envie de fumer sur une échelle de 1 à 10 et les sentiments ressentis chaque fois qu’il fume une cigarette.


– Les substituts nicotiniques


On trouve ces produits sous forme de patchs, gommes, pastilles, chewing-gum ou inhalateurs… Ils servent à éviter les désagréments liés au sevrage. Les comprimés, gommes et inhalateur délivrent de la nicotine au coup par coup, permettant de gérer l’apport de nicotine en fonction des besoins du moment tandis que les patchs délivrent de la nicotine de manière régulière tout au long de la journée
Il est nécessaire de respecter une certaine posologie selon son poids et sa dépendance à la nicotine.


– L’hypnose


L’hypnose permet de déconditionner le fumeur de ses réflexes liés au tabac. Cette technique peut aider un fumeur en complément d’une autre méthode d’aide à l’arrêt.
Petit bémol, les effets de l’hypnose ne dureraient pas plus de 6 mois selon certaines études.


Clémentine Fouquet, pour www.sereni.org



Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *