Une guérison en douceur et en musique

Avez-vous déjà entendu parler de musicothérapie ? Cette méthode consiste à guérir divers problèmes de santé avec la musique.


La musicothérapie possède de nombreux effets physiologiques. En effet, la musique a un effet direct sur le système nerveux : écouter de la musique permet de réduire le stress et de favoriser la détente.

Très peu répandue en France, pratiquée généralement en complément d’une psychothérapie, la musicothérapie est déjà reconnue officiellement en Allemagne, en Angleterre et au Canada. Naturelle, elle fait appel aux émotions, et aux fonctions sensorielles des patients, pour une guérison toute en douceur.

Un remède vieux comme le monde



Dans l’Antiquité, la musique était plutôt constituée d’un assemblage de sons lié à la magie. Les Grecs étudiaient la musique comme une science à part entière. Pythagore et ses disciples déchiffraient la musique en nombres et en figures mathématiques. Ils estimaient que les mouvements des planètes généraient une « musique des sphères ». Platon et Aristote étudiaient les conséquences de la musique sur les passions et les humeurs. Chez les Chinois, la musique représentait l’essence même de la vie. Le son établit l’harmonie entre l’homme, le ciel et la terre. Chaque civilisation possédait son propre rapport à la musique, et lui associait ses propres valeurs thérapeutiques. Dès le XXe siècle, la musique est utilisée en France à la fin de la Première Guerre Mondiale, pour guérir les soldats blessés. En 1954, c’est un ingénieur du son, Jacques Jost, qui met en avant les bienfaits de la musicothérapie en France.

A qui s’adresse la musicothérapie ?



La musicothérapie possède de nombreux effets physiologiques. En effet, la musique a un effet direct sur le système nerveux : écouter de la musique permet de réduire le stress et de favoriser la détente. La musique diminue le taux de cortisol (responsable du stress). Les patients atteints de trouble du langage peuvent améliorer leur articulation avec le chant. Le rythme et le contrôle de la respiration aident à retrouver le contrôle du langage. La musique peut aussi aider à améliorer l’humeur, le sommeil, soulager la dépression, améliorer la qualité des activités physiques et cognitives… et réduire les doses de médicaments !

Pour les enfants atteints de troubles sociaux, les stimulus sonores aident à accroître le dynamisme, et réduisent l’anxiété face à la réalité extérieure. La musicothérapie peut aussi améliorer la coordination des personnes atteintes de la maladie de Parkinson. Cependant, pour des personnes présentant des symptômes lourds, la musicothérapie doit être considérée comme une thérapie complémentaire à un suivi psychologique classique.


En pratique



On distingue deux types de musicothérapies. La musicothérapie active, qui permet de faciliter l’expression de soi par le chant, les improvisations instrumentales et vocales. On utilise un instrument ou le corps pour ressentir des émotions et s’exprimer. L’autre méthode dite « réceptive » utilise la concentration, la mémoire et la recherche d’émotions pour guérir. L’écoute d’une musique qui permet l’expression, l’évocation des émotions, des souvenirs. Lors de la première séance, le thérapeute évalue les besoins de la personne à la réception de la musique. La musique est toujours adaptée à l’état de santé des patients, aux objectif à atteindre tout au long de la thérapie.

Où est-elle appliquée ?



Bien que non reconnue officiellement par la profession médicale, la musicothérapie est néanmoins utilisée par de nombreux thérapeutes en complément d’un suivi traditionnel. Elle est présente dans certains établissements scolaires, hôpitaux et établissements de soin de longue durée. Il n’existe pas de diplômes d’état de Musicothérapie, mais il existe des formations universitaires. L’Université de Montpellier III par exemple, ainsi que Nantes délivrent un diplôme universitaire. Des structures privées proposent des formations mais s’adressent à des professionnels souhaitant développer leurs compétences (médecins, enseignants, éducateurs…). Ces formations délivrent un certificat à la pratique de la musicothérapie.


? Plus d’informations :

www.musicotherapie-federationfrancaise.com
www.centre-musicotherapie.com



? Les formations :

www.musicotherapie-montpellier.fr
www.musicotherapie-nantes.com


• Élise Lambert, pour www.sereni.org



Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *