Peut-on tout traiter en acupuncture ?

L’acupuncture est une technique de traitement développée en Chine il y a plus de 5000 ans.

En médecine chinoise, il convient tout d’abord de faire un diagnostic sur la base de ses grandes théories.


Depuis des siècles, les chinois utilisent l’acupuncture, mais aussi la pharmacopée, le massage, le qi-gong afin de traiter et prévenir les maladies. Bien que nombre de médecins ont aidé à trouver des solutions à de multiples maladies, toujours en se basant sur les textes classiques, peut-on sur la base de l’expérience de ces grands personnages, dire que l’acupuncture peut tout traiter ?


Aucune médecine ne peut se vanter de tout traiter. Ni la médecine chinoise, ni la médecine ayurvédique, ni la médecine occidentale, ni aucune autre médecine. Contrairement à ce qu’affirme l’opinion générale, une médecine n’est pas une science exacte. Le corps est trop complexe pour qu’on puisse en connaître tous les tenants et aboutissants au cours d’une intervention.


Le diagnostic


L’acupuncture comprend différents moyens de traitement : insertion d’aiguilles, moxibustion (point de chaleur), ventouses.

En médecine chinoise, il convient tout d’abord de faire un diagnostic sur la base de ses grandes théories. Dans tous les cas, si le médecin est bon, un diagnostic mettant en lumière les syndromes (comprenant les déséquilibres des fonctions du corps) peut être énoncé.

Le traitement


L’acupuncture comprend différents moyens de traitement : insertion d’aiguilles, moxibustion (point de chaleur), ventouses. Grâce à ces techniques, de nombreuses maladies et de nombreux déséquilibres du corps peuvent être traités.

Mais l’acupuncture ne peut se vanter de pouvoir tout soigner. Même si le diagnostic est correct, certaines maladies et certains cas restent inchangés malgré un traitement rigoureux. Pour un cas malheureusement de plus en plus rencontré, une personne cancéreuse sera mieux prise en charge par la médecine occidentale, même si les chances de guérison ne sont pas non plus totale. Ici, l’acupuncture agira en revanche très bien pour diminuer les effets secondaires d’un traitement chimiothérapique.

Chaque médecine aura un effet plus ou moins intéressant face à la maladie. Chacun sait qu’il est inutile de prendre des antibiotiques lorsqu’ils ne sont pas nécessaires car il est primordial d’adapter les moyens de traitement à son problème. Votre acupuncteur doit savoir vous dire si le plus efficace pour vous est l’acupuncture, la médecine allopathique ou encore un autre traitement.


• Amélie Delaporte-Digard, pour www.sereni.org

Retrouvez Amélie sur son site www.comense.fr


Amélie Delaporte-Digard pratique depuis son enfance le shiatsu et le yoga.

Amélie Delaporte-DigardAprès sa formation à Plénitude à Caen, elle devient à 18 ans l’une des plus jeunes professeurs de yoga en France. Elle continuera toujours à étudier par de nombreux voyages en Inde (Rishikesh, Pune) ainsi qu’une formation à l’école Française de Yoga à Paris.

En 2003 elle commence des études de médecine traditionnelle chinoise à l’Institut Chuzhen à Paris. Elle travaille ensuite comme acupunctrice dans un hôpital à Nankin en Chine pour développer son expérience clinique. Le massage Tuina, le Anmo, l’acupuncture lui permettront de compléter ses connaissances sur le corps.

Toujours en recherche d’excellence, elle a la chance de rencontrer le Pr Song en 2011 lors de son premier séminaire en Europe. Après une formation diplômante auprès du Pr Song, Amélie s’est spécialisée en acupuncture esthétique dans son cabinet des Champs Elysées.

Spécialiste du bien-être du corps et de son reflet sur l’esthétique, elle a créé un soin unique pour la beauté du visage qui prend en compte l’ensemble de l’être, le soin Cômense. Retrouvez ses conseils  sur son site internet www.comense.fr

16 rue de Marignan – 75008 Paris
06 83 27 43 50



Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *