Inde : Dhanvantari, le médecin des Dieux

Plongeons au coeur de la culture ayurvédique indienne, avec ses couleurs et ses traditions parfois surprenantes pour un occidental.

 

Un peu d’histoire ancienne…

 

Dans la tradition indienne, Dhanvantari est un avatar de Vishnu, le deuxième dieu de la « trinité hindoue ». Dans les textes de tradition védique, les Vedas et les Puranas, Lord Dhanvantari est considéré comme le médecin des dieux et le dieu de la médecine ayurvédique. En Inde, de nombreux adeptes le prient pour conserver une bonne santé ou pour guérir.

 

Tout comme Vishnu est le maître qui maintient le monde, Dhanvantari maintient la cohésion de la santé. Dans ses quatre mains il tient les mêmes attributs que Visnnu : une main cache des herbes médicinales tandis qu’une autre soutient le pot rempli du nectar d’immortalité, l’amrita appelée aussi l’ambroisie. Dans sa troisième main, la conque produit le son primordial, celui de la création depuis l’Océan primordial. Enfin, le dique Sudarshana avec ses 6 rayons exprime la puissance de l’esprit et les 6 pétales de lotus.

 

Sri Dhanvantari est le premier praticien et le premier chirurgien. On peut dire qu’il est vu comme le Dieu spécialisé dans les soins de santé. Il est à l’origine de l’Ayurveda, il en est la source et le souffle. C’est lui qui imagine et crée les premiers soins utilisant les plantes médicinales et d’autres remèdes naturels. La découverte des effets du curcuma comme antiseptique lui est attribuée, C’est le premier thérapeute à utiliser les propriétés du sel dans certains soins.

 

Dhanvantari

 

Dans la Kerala, l’état le plus au Sud de l’Inde, les familles de médecins, les « Vaidya » ou « Ashta Vaidya » perpétuent la tradition de leurs ancêtres depuis des millénaires. Ils ont édifié des temples en l’honneur de Lord Dhanvantari.

 

L’ayurveda signifie « la science de la vie ». Tout comme Hippocrate s’est appuyé sur les humeurs, l’ayurveda prend pour socle les tridoshas, les trois humeurs primordiales, Vata, Pitta et Kapha.
Ces trois doshas, vus comme les trois principes de base de l’énergie, seront bientôt présentés sur Sereni.tv.

 

Nota : la médecine ayurvédique est considérée par la médecine occidentale comme une médecine non conventionnelle, souvent vue comme pseudo-scientifique. L’Organisation mondiale de la santé l’a classée dans les médecines traditionnelles.  Très à la mode en Europe du Nord, elle est tolérée en France et utilisée parfois pour ses valeurs préventives en complément de la médecine officielle.

 

? Alain Delaporte-Digard pour www.sereni.org

 



Alain Delaporte-Digard
Pendant ses nombreux tours du monde, Alain Delaporte-Digard a développé une connaissance de l’être dans sa globalité, une compréhension du fonctionnement du corps et de ses blocages, un savoir-faire amenant au savoir-être.
Il a créé avec sa femme Josiane une méthode pour réguler les flux dans le corps, la bioRégulation. Il continue à créer des SPA dans le monde entier (Giorgio Armani à Tokyo, le nouveau paquebot France, …, SPA en Azerbaidjan et au Maroc en cours)

Alain consulte dans son cabinet
Sereni SPA
16 rue de Marignan 75008 Paris
01 42 09 54 69



Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *