Ces pierres qui soignent

Nous sommes au contact de pierres au quotidien : un collier, un bracelet ou la bague sertie que l’on ne quitte jamais… Qui n’a jamais ramassé une pierre en vacances pour la conserver précieusement en souvenir ? Les pierres, qu’elles soient précieuses ou non, ont leur importance dans notre vie. Certaines techniques les utilisent même dans le but de soigner ou apaiser…


La lithothérapie


Cette technique de médecine non conventionnelle considère que chaque pierre émet des vibrations. Chaque pierre aurait des facultés différentes.


Par exemple l’ambre serait efficace contre l’eczéma, l’herpès, les furoncles et abcès. Il soulagerait les migraines, les douleurs musculaires et serait précieux pour tous problèmes de bouches. Il calmerait les tendances suicidaires et dépressives. Les pierres peuvent être utilisées taillées et incrustées dans un bijou ou bien disposées dans une pièce à l’état brut. Selon cette théorie, il serait nécessaire de purifier certaines pierres avant leur utilisation pour les réénergiser.


D’autres croyances considèrent par exemple celle que tout individu posséderait des chakras qui selon leur état, soit surdimensionnés soit affaiblis ou bloqués, influenceraient l’attitude générale d’une personne. Les cristaux permettraient d’aider à dénouer ou à réequilibrer les chakras déficients.


Ces bienfaits reposent sur des croyances et des effets « reconnus » par les seuls utilisateurs de ces techniques mais n’ont pas été démontrés scientifiquement.


Les massages aux pierres chaudes


Ce type de massage alterne le massage manuel et l’utilisation de pierres. Il est réalisé avec des pierres de basalte, issues des roches volcaniques chauffées à une température constante et des pierres froides comme le marbre.


Au delà du massage en lui même et des effets « chaud-froid » réalisés grâce à l’utilisation alternée des pierres, Parimal Danielle Tonossi, spécialiste du massage aux pierres chaudes parle d’un « retour aux sources » apporté par les énergies du feu grâce aux pierres de basalte et aux énergies de l’eau propre aux pierres marines ou au marbre.


Clémentine Fouquet, pour www.sereni.org



Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *