Mélanome – Le bronzage solaire, un art du juste milieu

De toutes les pratiques de plein air, le bronzage est le plus délicat à pratiquer sans risque. La différence entre une exposition bénéfique et une pratique à risque s’avère toute petite, tant le soleil s’avère un ami d’une telle puissance qu’il peut se retourner contre ceux qui en abusent.

 

Bronzage et mélanome
– Disons-le clairement : il est tout simplement dangereux de s’allonger toute une journée sans bouger sous un soleil intense. Même avec les meilleures crèmes. La surexposition aux rayonnements ultraviolets naturels augmente de façon notable les risques de cancers de la peau (plus de 3 fois plus de cancers cutanés en 30 ans). La corrélation entre ces cancers et la surexposition au soleil est évidente. Le nombre de mélanomes explose depuis le années 1980 avec une banalisation du bronzage immobile sur une plage (ou ailleurs).

 

melanome

 

Qu’est-ce qu’un mélanome ?
Le mélanome est un cancer de la peau. Sa couleur n’est toujours foncée. Certains gardent la même couleur qu’une peau saine. Ils n’en restent pas moins dangereux. Le cancer cutané s’avère le plus facile à éviter : il suffit d’une prévention par une exposition raisonnée au soleil, et pourtant …

 

La progression des mélanomes en France ?
Pourtant en France, le mélanome cutané est la 6ème cause de cancer chez les femmes ! Chez les hommes, la 8ème cause. Chaque année sur notre territoire, près de 90000 nouveaux cas de cancers cutanés sont diagnostiqués, ce qui fait que le nombre de mélanomes double tous les 10 ans.

 

Une comparaison France-Chine :
Les chinois se protègent systématiquement du soleil avec des vêtements enveloppants, des casquettes ou chapeaux, des foulards devant le visage, des gants … et des ombrelles. Résultat : les cancers de la peau en Chine représentent seulement 1,5% de l’ensemble des cancers.

 

Prévention :
Des règles simples peuvent diminuer ce type de risque.

– Evitez les trop longues expositions au soleil, et surtout mettez-vous à l’ombre quand le soleil est au zénith.

– Mettez des protections solaires et des lunettes. Mais attention, aucune crème même la plus sophistiquée ne vous permet impunément de rester toute la journée sous les rayons solaires dévastateurs. Choisissez une crème de « protection 30 » au minimum et vérifiez qu’elle protège non seulement des UVB, mais aussi des UVA.

– Achetez chaque année un nouveau produit solaire : une crème solaire de l’année précédente protège moins efficacement.

– Surtout, rappelez-vous qu’aucune crème n’arrête pas tous les UV. D’où la suppression de l’appellation « écran total ». Donc, protégez-vous par des vêtements variés et chapeau pour une protection plus sûre.

– Quand les beaux jours arrivent, exposez par étapes votre peau blanche. L’alternance « peau blanche et coup de soleil » augmente les risques cutanés.

– Même bronzé, continuez à utiliser votre protection solaire pour réduire les risques de mélanome.

 

Quelques vérités :
– Si malgré tout, en pleine connaissance de cause du risque, vous restez comme un lézard au soleil entre 12 et 15 heures, vous donnez à vos enfants l’habitude de vous imiter.

– Observez les animaux : il se mettent systématiquement à l’ombre aux heures brûlantes du soleil. Ils ne sont pas fous, eux !

– Les auto-bronzants et le bronzage artificiel ne préparent pas la peau au soleil.

– Par contre, le bronzage artificiel augmente considérablement le nombre de cancers cutanés.

– Une peau trop exposée au soleil vieillit prématurément.

 

Effet de mode et efficacité :
Chine – Après le bikini des occidentaux, voici le « face-kini », la cagoule anti-bronzage des chinois voulant garder une peau blanche. Pour les citadins, seuls les paysans cuisent au soleil, d’où cette extraordinaire mode du « face-kini », un écran total pour le visage. Qui fait mieux ?

 

facekini

 

Alain Delaporte-Digard pour Sereni TV



Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *