Prendre soin de son chat pendant les vacances

Avoir un chat ne se réduit pas à lui faire des câlins et partager des moments de jeux avec lui, cela implique de nombreuses responsabilités. Durant les vacances, plusieurs questions doivent être assumées : faut-il l’emmener en voyage ? Comment prendre soin de lui durant son absence ?

 
 

Le caractère du chat à un rôle primordial dans votre décision. Image du domaine public.

Le caractère du chat à un rôle primordial dans votre décision. Image du domaine public.


 

Moment très attendu par les humains, le départ en vacances génère plusieurs questions vis-à-vis de son chat. Faut-il l’emmener en vacances avec la famille, le confier à un proche ou à une structure spécialisée ou encore demander à quelqu’un de passer régulièrement lui rendre visite ? Pour répondre à ces interrogations, plusieurs critères doivent être pris en compte. Outre la politique de votre lieu de vacances concernant les animaux de compagnie, le caractère de votre chat est déterminant. Il est nécessaire de s’adapter à sa personnalité, selon s’il est très souvent en demande de tendresse et d’attention, indépendant, habitué à changer d’environnement ou casanier.

 
 

Un voyage au poil

 

Si votre chat est habitué à voyager, en voiture ou dans les transports en commun, et ne montre pas de signes de stress ou de mal être, vous pouvez envisager de l’emmener en vacances avec vous. Lorsque votre chat est encore jeune, vous pouvez l’habituez à sa caisse de transport en y plaçant un coussin et en la laissant ouverte dans la maison. Cela évitera qu’il l’assimile uniquement à la visite chez le vétérinaire. Pour le trajet, préparez lui un endroit confortable où il ne manquera de rien et ne souffrira pas de la chaleur. À votre arrivée, laissez-le se reposer et prendre doucement ses marques en le laissant dans une pièce fermée avec ses gamelles, sa litière et son grattoir habituel. Ce sera à lui de décider quand il sera prêt à explorer les autres pièces de votre lieu de vacances. Veillez cependant à ce que la pièce de départ lui soit toujours accessible. Pour les chats qui vivent en intérieur, il est déconseillé de les laisser accéder à l’extérieur : un sentiment de frustration pourrait alors se développer à votre retour. Enfin, pensez à emmener son carnet de santé ainsi qu’une trousse de secours préalablement préparée avec le vétérinaire. Il est conseillé de connaître les coordonnées du vétérinaire le plus proche de votre lieu de vacances pour éviter de perdre du temps en cas d’urgence.

 
 

Une absence sans souffrance

 

Lorsque votre absence n’excède pas une semaine, vous pouvez demander à l’un de vos proches de passer quotidiennement rendre visite à votre chat pour le nourrir, changer son eau, nettoyer sa litière et jouer avec lui. Assurez-vous que le courant passe bien entre les deux en organisant une rencontre préalable. Certains chats souffrent du départ de leur famille et expriment leur mal être par de l’agressivité, de la malpropreté ou encore de l’alopécie (léchages excessifs qui accélèrent la chute des poils). Il est donc préférable que votre première absence ne soit pas trop longue afin de l’habituer en douceur. Si votre chat demande une grande attention, il existe des structures proposant des gardes à domicile. Enfin, vous pouvez choisir de mettre votre chat en pension ou chez des proches. Dans les deux cas, visitez les lieux pour être certain que votre chat ne manque de rien : ses croquettes habituelles, un coin pour se réfugier, une fenêtre pour observer l’extérieur, etc. Que vous ayez recours à des visites quotidiennes d’un proche, à la maison d’amis, à une garde à domicile, ou à une pension, écrivez sur une feuille les habitudes de votre chat, ses allergies, ses peurs ainsi que les coordonnées du vétérinaire auquel il est habitué.

 
 

Sarah Belnez pour Sereni Magazine.

 
 



Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *