Pourquoi la bière vous fait-elle faire pipi ?

Qui n’a jamais eu une envie pressante après avoir bu de la bière ? La plupart des adeptes de la célèbre boisson au houblon sont également victimes du terrible premier passage aux toilettes… Mais à quoi est dû ce phénomène ?

 
 

Les effets de la bière sur notre vessie. Image du domaine public.

Les effets de la bière sur notre vessie. Image du domaine public.


 

Les amoureux de la bière connaissent bien l’envie pressante d’uriner après avoir bu leur boisson préférée. Si la bière demande plus régulièrement à être évacuée que l’eau, c’est parce que les résines de houblon utilisées pour sa fabrication sont extrêmement diurétiques. Autrement dit, la bière est composée d’une substance qui entraîne une augmentation de la sécrétion urinaire. Mais en plus d’avoir envie d’uriner, une deuxième étape survient généralement : le premier passage aux toilettes marque en effet le début d’allers-retours incessants.

 
 

Résister à la première envie ?

 

Pour désigner ce phénomène, les américains ont inventé l’expression suivante : « break the seal ». Il ne s’agit pas de « casser le phoque » mais bien du premier pipi qui déclenche une succession d’autres envies pressantes après avoir bu de la bière. Pour comprendre ce processus, il faut aller vers la base du cerveau, là où est situé l’hypothalamus. Cette glande du système nerveux central régule une hormone anti-diurétique (ADH), aussi appelée vasopressine. Le rôle de la vasopressine dans les reins est capital puisqu’elle permet la réabsorption de l’eau par le tube collecteur et la concentration des urines. Autrement dit, sans elle, nous passerions nos journées à faire pipi ! Quand nous buvons de l’alcool, la vasopressine ne parvient plus à assurer son rôle et ne limite plus l’évacuation de nos urines. Il faut donc être vigilant car le dysfonctionnement temporaire de cette hormone entraîne un risque de déshydratation. Mais comment expliquer qu’une bière nous donnera plus envie d’uriner qu’un verre de whisky ou du vin ? Cette différence est due à l’acide carbonique contenu en plus grande quantité dans les boissons gazeuses. Celui-ci entraîne une hyperactivité de la vessie.

 

Si vous ne souhaitez pas dire adieu à la bière, assurez-vous de trouver des toilettes à proximité et de tenir le plus longtemps possible avant le premier pipi !

 
 

Bière, pipi, bière…

 

La consommation de bière et ses effets diurétiques s’avèrent parfois bénéfiques. C’est le cas du festival danois Roskilde qui a entrepris de récupérer l’urine de ses 100 000 festivaliers pour produire la bière qui sera bue l’an prochain. En effet, l’urine de bière produite a servi d’engrais pour les champs d’orge utilisé pour fabriquer la bière.

 
 

Sarah Belnez pour Sereni Magazine.

 
 



Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *