« Moi(s) sans tabac » en novembre 2016

En 2014, la France comptait 34 % de fumeurs, dont 28 % de fumeurs quotidiens. Pour les aider à stopper leur addiction, le ministère de la Santé a lancé l’opération « Moi(s) sans tabac » du 1er au 30 novembre 2016.

 

mois-sans-tabac-image-du-domaine-public
« Moi(s) sans tabac ». Image du domaine public.

 

Selon le ministère de la Santé, « le tabagisme est la première cause de mortalité évitable en France : 78 000 décès chaque année, sans compter les très nombreuses pathologies lourdes induites ». Les conséquences du tabagisme nous sont rappelées quotidiennement, dans notre entourage, sur les paquets de cigarettes, dans les médias, etc. Pourtant, si la plupart des fumeurs souhaitent arrêter de fumer (60%), l’addiction est difficile à surmonter. Afin de les soutenir, le ministère de la santé, l’Assurance Maladie et Santé publique France (Inpes), la nouvelle Agence nationale de santé publique, ont lancé la première opération « Moi(s) sans tabac » en novembre 2016. Ce dispositif s’inspire de l’opération « Stoptober », menée en Grande-Bretagne depuis 2012. Chaque année au mois d’octobre, les fumeurs s’appuient sur les valeurs positives de défi collectif pour arrêter de fumer. Et ça marche : 350 000 tentatives d’arrêts supplémentaires ont été observées outre-Manche en octobre 2012 comparativement aux mois d’octobre de la période 2007-2011 selon l’Inpes. Mais le ministère de la Santé souligne que le défi repose essentiellement sur sa durée qui réduit considérablement les signes désagréables de sevrage : « une période de 30 jours multiplie par 5 les chances d’arrêter de fumer définitivement ». Outre l’aspect sanitaire, le comité national de lutte contre le tabagisme souligne que le tabac coûterait 1 846 euros par an d’impôts indirects à chaque citoyen français.

 

Comment faire ?

 

Tous ensemble

 

En plus d’une campagne médiatique entamée le 10 octobre 2016, plusieurs évènements sont organisés partout en France : des groupes d’entraide, des ateliers de libre expression, des consultations, des conférences, des défis sportifs, etc.

 

Kit et application

 

Les personnes souhaitant obtenir un coup de pouce pourront retirer en pharmacie, commander ou télécharger gratuitement un kit d’aide à l’arrêt sur le site tabac-info-service.fr en s’inscrivant à « Moi(s) sans tabac ». Ce kit contient :

 

– Le livret Je me prépare
– L’agenda 30 jours pour arrêter de fumer
– La carte Le stress ne passera pas par moi
– Le sticker Je retrouve la forme, pas les formes
– La roue Je calcule mes économies
– Le badge Moi(s) sans tabac

 

Ce dispositif peut être couplé avec l’application Tabac info service, téléchargeable gratuitement. Celle-ci propose un programme d’e-coaching 100% personnalisé, des conseils de tabacologues, des astuces et des mini-jeux, des vidéos de soutien ainsi que le suivi des bénéfices de l’arrêt au quotidien (économies et santé).

 

Se tourner vers des professionnels

 

Les fumeurs désirant obtenir de l’aider pourront appeler le 3989 pour bénéficier de consultations tabacologiques gratuites par téléphone.

 

Si vous ne souhaitez pas vous orienter vers les voies classiques de sevrage comme les patchs à la nicotine ou la cigarette électronique, de nombreux fumeurs sont parvenus à stopper leur addiction grâce à l’hypnose ou à l’acupuncture.

 

Sarah Belnez pour Sereni Magazine.

 

Partager :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *