Maison passive : construisez votre foyer pour demain

Construire sa maison c’est créer un foyer pour sa famille mais également décider ou non d’apporter sa pierre à l’édifice écologique. Mais que représente exactement la construction d’une maison passive ?

 
 

Construire la maison de demain. Image du domaine public.
Construire la maison de demain. Image du domaine public.

 

Si la construction d’une maison passive demande un apport financier plus conséquent qu’une maison classique, les avantages à long termes sont indéniables. Après avoir évalué l’exposition du terrain, la construction d’une maison à l’isolation exemplaire peut commencer. Généralement, la structure est composée de béton cellulaire de 25 cm et d’une isolation thermique extérieure de 20 ou 25 cm d’épaisseur. À cela s’ajoute une toiture très bien isolée, des menuiseries extérieures de nature triple vitrage et certifiées au Passiv Haus Institut ainsi qu’une ventilation double flux. Des installations qui permettent des économies autant sur le plan financier que sur le plan environnemental puisque 75% des besoins de chauffages sont fournis par les apports solaires, 20% par les apports internes et les 5% restants sont pris en charge sur la ventilation par système de bouches chauffantes en pièces sèches et sèches serviettes en salle d’eau. Construire une maison passive c’est choisir d’effectuer une démarche environnementale tout en optant pour le bien-être grâce à une qualité d’air intérieur optimale et la garantie d’un investissement durable.

 
 

Construire l’énergie de demain

 

Si beaucoup de mesures immédiates concernent la majorité des Français, le secteur du bâtiment demeure l’un des leviers principaux de la loi relative à la transition énergétique. Selon le Ministère de l’Environnement, « le secteur du bâtiment représentait 44% de la consommation énergétique française en 2012. Il représente le plus important consommateur d’énergie et constitue un gisement majeur d’efficacité énergétique ». Avec 123 millions de tonnes de CO2 émises par an, il serait effectivement inconscient de ne pas placer le secteur du bâtiment au centre des objectifs énergétiques. Mais certaines sociétés n’attendent pas les directives environnementales données par l’État pour agir. L’entreprise familiale de construction de maisons Moyse est l’une des seules sociétés Bourguignonnes à proposer des maisons passives, qui se passent de tout système de chauffage. Pour Renaud Delaby, commercial chargé de développer les maisons passives au sein de l’entreprise, cela demande un investissement 15% à 20% supérieur à une maison basique rentabilisé en 15 ans. Et si la majorité des clients préfèrent privilégier leur portefeuille, « des clients viennent spécifiquement pour être engagés dans une démarche écoresponsable, minimiser leur impact environnement en ayant une maison qui ne consomme pas d’énergie et être indépendants énergétiquement ». Si le jeune commercial reconnait « positif que l’Etat soit dans un processus de réduire notre soumission à l’énergie fossile », il aimerait que cela représente « un axe majeur et un vecteur de développement économique ». Une dynamique qui reconnaitrait et imposerait plus rapidement la construction passive en France dont le label demeure pour l’instant Allemand.

 
 

Sarah Belnez pour Sereni Magazine.

 
 

Partager :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *