Documentaire : « Merci Patron ! »

Bernard Arnault, l’homme le plus riche de France, n’a pas que des amis. Dans son documentaire « Merci Patron ! » sorti le 24 février 2016, François Ruffin part en « mission réconciliation » entre le PDG et ses anciens employés.

 
 

« Pour Jocelyne et Serge Klur, rien ne va plus : leur usine fabriquait des costumes Kenzo (Groupe LVMH), à Poix-du-Nord, près de Valenciennes, mais elle a été délocalisée en Pologne. Voilà le couple au chômage, criblé de dettes, risquant désormais de perdre sa maison. C’est alors que François Ruffin, fondateur du journal Fakir, frappe à leur porte. Il est confiant : il va les sauver. Entouré d’un inspecteur des impôts belge, d’une bonne sœur rouge, de la déléguée CGT, et d’ex-vendeurs à la Samaritaine, il ira porter le cas Klur à l’assemblée générale de LVMH, bien décidé à toucher le cœur de son PDG, Bernard Arnault. Mais ces David frondeurs pourront-ils l’emporter contre un Goliath milliardaire ? Du suspense, de l’émotion, et de la franche rigolade. Nos pieds nickelés picards réussiront-ils à duper le premier groupe de luxe au monde, et l’homme le plus riche de France ? »

 

 

« Merci Patron ! » est un délicieux mélange entre un épisode de strip-tease, un film James Bond et une enquête. Tirant le meilleur de ces trois ingrédients, François Ruffin, réalisateur du documentaire et fondateur du journal Fakir, nous embarque à la rencontre de destinées ordinaires et répandues auxquelles on ne prête pas forcément attention. Pourtant, si la situation vécue par le couple Klur est monnaie courante, François Ruffin est parvenu à créer un véritable intérêt autour de son histoire. En se plaçant comme médiateur et en prenant le parti de l’humour, le réalisateur casse les clichés et le pathos habituel. Les questions et les débats sur les inégalités et la mondialisation peuvent s’exprimer sans être brimées par des interviews théoriques menées par les sociologues et économistes habituels. « Merci Patron ! » nous emmène au cœur de l’action, à la croisée de ces deux mondes qui ne se reconnaissent pas, ne se comprennent pas mais qui ont autrefois coopéré. Une collaboration stoppée net par un homme, Bernard Arnault. Comme de nombreux PDG, l’homme le plus riche de France a voulu accroitre son chiffre d’affaire. Pourquoi faire fabriquer ses costumes selon la législation française quand les coûts de fabrication en Pologne présentent tous les avantages ? Cette question importe peu aux ouvriers de l’usine de Poix-du-Nord, près de Valenciennes, qui se sont vus mettre à la porte. Pour le couple Klur, anciens ouvriers de l’usine, l’objectif est de trouver du travail au plus vite. Ceux qui n’ont jamais pu voir la mer et qui vivent avec 4 euros par jour pour trois ont peur de perdre leur maison. Heureusement, François Ruffin ne manque pas d’idées pour rassembler tous les protagonistes…

 

« Merci Patron ! » a dépassé la barre des 300 000 entrées, un chiffre remarquable pour un documentaire.

 
 

Sarah Belnez pour Sereni Magazine.

 
 



Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *