Découvrez les vertus nutritionnelles du gombo

Le gombo est une plante tropicale à fleurs dont le fruit est consommé comme un légume ou un condiment. Il est cultivé dans toutes les régions tropicales et subtropicales du monde et est notamment consommé en Afrique.

 

le-gombo-image-du-domaine-public
Le gombo est un légume aux multiples vertus nutritionnelles. Image du domaine public.

 

Du sud de l’Europe à l’Inde en passant par l’Afrique, le gombo est une plante tropicale particulièrement appréciée pour son fruit, consommé comme un légume ou un condiment. Le fruit du gombo se présente sous la forme d’une longue capsule pyramidale, mesurant entre 10 et 25 cm de long, poilue et pointue, et contenant des graines. S’il se fait rare dans les étalages, il peut être acheté tout au long de l’année en surgelé et dans les rayons frais à certaines périodes.

 

Un régime alimentaire équilibré

 

Peu calorique mais riche en fibres et en protéines, le gombo est un légume aux multiples vertus nutritionnelles. Grâce à son absence de cholestérol et sa faible teneur en graisses, le gombo est un véritable allié contre le mauvais cholestérol. Concernant le diabète, PubMed Central a publié en 2012 une étude assurant que le gombo « peut significativement réduire le risque de la cécité ou ses causes majeures parmi le diabète de type 2 en Afrique ». De manière générale, le gombo est un atout pour préserver son équilibre alimentaire puisqu’il permet d’éviter les grignotages grâce à une bonne teneur en protéines tout en évitant d’absorber trop de graisses. De plus les propriétés antioxydantes de la vitamine C favorisent un bon transit.

 

Un cocktail vitaminé !

 

Vitamine B2, B3, B6, B9, C… le gombo est une véritable source de vitamines ! Tandis que les vitamines B2 et B3 jouent un rôle dans le métabolisme de l’énergie de toutes les cellules, la vitamine B6 aide au bon fonctionnement du système immunitaire. Ce sont également des vitamines à privilégier lors des grossesses puisqu’elles permettent entre autre de contribuer à la croissance et à la réparation des tissus, à la production d’hormones et à la formation des globules rouges. La vitamine B9 est quant à elle essentielle dans la production du matériel génétique (ADN, ARN) et des nouvelles cellules. Elle travaille en équipe avec la vitamine B3 qui collabore au processus de formation de l’ADN, permettant une croissance et un développement normaux. Enfin, le gombo est une source de vitamine C dont les propriétés antioxydantes permettent de lutter contre le vieillissement des tissus. Une vitamine essentielle puisqu’elle contribue à la santé des os, des cartilages, des dents et des gencives, favorise la cicatrisation et protège contre les infections.

 

Comment le cuisiner ?

 

Une fois acheté, prévoyez de manger rapidement le gombo frais car il est fragile et ne se conserve pas plus de trois jours au frigo. Pour le cuisiner, enlevez le bout de la tige sans couper la gousse puis passez-le sous l’eau pour retirer sa pellicule. Frottez-le avec un papier absorbant, et séchez-le. Vous pouvez ensuite le déguster cru ou cuit.

 

Sarah Belnez pour Sereni Magazine.

 

Partager :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *