Comment éviter le blues de la rentrée ?

Terminé le farniente sur la plage, les randonnées en montagne, les cocktails de fruits frais en terrasse… Il est temps de retrouver vos collègues, les réunions parents-professeurs et les tâches ménagères ! Mais ne pleurez pas, il existe de nombreuses astuces pour éviter le blues de la rentrée.

 
 

Le blues de la rentrée touche de nombreux Français. Image du domaine public.
Le blues de la rentrée touche de nombreux Français. Image du domaine public.

 

Le sable n’a pas encore totalement quitté vos espadrilles que les publicités vous rappellent l’arrivée imminente de la rentrée et des achats scolaires. Vous étiez pourtant si bien à buller sur la plage, à vous défouler en montagne ou à admirer votre jardin. Si comme beaucoup de Français vous éprouvez un sentiment de tristesse et de stress à l’approche de la rentrée, vous pouvez essayer ces quelques astuces pour contrer le blues de la rentrée.

 
 
Ne dites pas au-revoir trop brutalement

 

Qui a dit qu’il fallait directement passer du maillot de bain au tailleur ou à la cravate ? Été indien ou non, faites durer le plaisir des vacances ! N’hésitez pas à porter des tenues estivales lorsque le temps le permet, à pique-niquer le week-end ou à prendre un apéro entre amis sur la terrasse d’un café. Avez-vous pensé à faire une boîte à souvenirs ou un album photo de vos vacances ? L’objet idéal à sortir en cas de coup dur pour vous rappeler vos bons moments et penser aux prochains. D’ailleurs, pensez à vos prochaines escapades pour vous motiver. Et si vous n’avez pas la chance d’avoir des vacances avant plusieurs mois, essayez de vous organiser un petit week-end entre amis, en amoureux ou en famille dans les semaines à venir.

 
 
Évitez les objectifs de nouvelle année

 

Que l’on soit le 1er janvier ou le 1er septembre, nous avons tendance à nous lancer plein d’objectifs difficilement atteignables. L’idée est bonne car elle nous stimule et nous motive mais peut avoir l’effet inverse lorsque les objectifs sont trop nombreux et trop difficiles. Allez-y doucement : comme à la mer, trempez d’abord vos jambes en faisant 20 minutes de sport par jours puis mouillez-vous la nuque en ajoutant une nouvelle activité une fois la routine installée.

 
 

Cherchez les petits bonheurs du quotidien

 

Si la routine est considérée comme un ennemi de la passion et de la stimulation, elle est pourtant très utile pour votre bien-être. Les habitudes sont sécurisantes et permettent de conserver la sérénité acquise durant l’été. Focalisez-vous sur ces rendez-vous hebdomadaire qui vous procurent du plaisir comme le diner entre amis du vendredi, la sortie cinéma du dimanche, la séance de yoga du mercredi, etc. Prenez du temps pour vous, pour méditer ou prendre soin de votre corps. Vous pouvez également vous surprendre à découvrir des endroits de votre ville, ce petit restaurant devant lequel vous passez toujours sans vous arrêter, ce monument que vous n’avez jamais visité ou cette salle de concert dans laquelle vous n’avez jamais mis les pieds. Partez à l’aventure !

 
 

Prêt(e) pour la rentrée ?

 

Pour éviter le stress de la rentrée, anticipez les achats de fournitures scolaires, les visites annuelles chez le médecin pour les certificats médicaux, etc. Recalez doucement votre biorythme en avançant petit à petit l’heure du coucher. Au travail, faites le ménage sur votre bureau pour symboliser ce nouveau départ. Faites le bilan de l’année écoulée et fixez-vous des objectifs réalisables pour l’année qui démarre. Ceux qui le peuvent éviteront de surcharger la semaine de rentrée de rendez-vous et d’heures supplémentaires afin de reprendre en douceur. Enfin, essayez de vous déconnecter complètement lors de votre pause déjeuner, même s’il s’agit de 20 minutes.

 
 
Et vous, quels sont vos conseils pour éviter le blues de la rentrée ?

 
 
Sarah Belnez pour Sereni Magazine.

 
 

Partager :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *