Camomille


 
Descriptif
 
C’est une plante vivace et persistante.

Ses feuilles ont une forme découpée et sont de couleur vert clair, elles sont très aromatiques.

Les fleurs, en capitules de 10 à 15cm de diamètre avec des ligules blanches autour d’un centre jaune aplati fleurissent en Juillet-Août.

La tige est ronde, cannelée, souple et ramifiée. Certaines variétés sont à fleurs doubles et produisent des petites fleurs blanches en pompons avec des feuilles finement découpées, elles conservent longtemps leur fraîcheur en bouquets.
 
Origine et histoire
 
C’est Galien, au IIème siècle de notre ère, qui fut l’un des premiers à préconiser la camomille pour soigner migraines et névralgies.

Mais si cette plante demeura toujours très largement utilisée dans la médecine familiale et populaire, c’est tout récemment qu’elle commença de susciter l’intérêt des spécialistes scientifiques.

Des analyses approfondies en laboratoires ont en effet révélé qu’elle contenait des substances sédatives dûment répertoriées.

On a de même procédé à des expériences statistiques dont les résultats ont été très encourageants : 70% de migraineux chroniques ont éprouvé un net soulagement après l’ingestion quotidienne de feuilles de camomilles, alors qu’on ne dépassait pas 50% de bons résultats avec les médications habituelles
 
Utilisation
 
En cuisine, les feuilles, en petites quantités, sont incorporées dans les plats gras pour leur saveur amère.

A usage domestique, les feuilles, en infusion ou en décoction, sont utilisées comme désinfectant léger ; séchées, elles écartent les mites. Au VIIème siècle, elles entraient dans la composition d’une très célèbre lotion que l’on vendait pour assainir la peau et la débarrasser des taches de rousseur.
 
Remède efficace
 
Si l’on mange chaque jour trois à cinq feuilles fraîches de camomille, l’on parvient à combattre la migraine ; en raison de son goût amer, il est conseillé de les prendre entre deux tranches de pain ou avec du miel.

Ce traitement contribue en outre à soulager les douleurs arthritiques. Il est également conseillé en infusion, comme laxatif léger ou en bains de bouche après une extraction dentaire.

Autrefois, on l’utilisait également pour combattre la fièvre et les vertiges.
 
Source



Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *