Backpackers, qui sont-ils ?

Avez-vous déjà entendu ou lu le mot « backpacker » sans vraiment en comprendre le sens ? Sereni Magazine vous explique en quelques lignes ce qui se cache derrière ce terme qui invite au voyage.

 
 

backpacker. image du domaine public

Backpackers, qui sont-ils ? Image du domaine public.


 

Sur les sites et les forums spécialisés dans les voyages, le mot « backpacker » revient très souvent. Ce terme vient du mot anglais « backpack » qui signifie « sac à dos ». On désigne donc les backpackers comme des porteurs de sacs à dos, des routards qui se déplacent de villes en villes et de pays en pays avec le strict minimum sur leurs épaules. Ce mot s’applique également pour désigner des auberges de jeunesse destinées à accueillir des voyageurs de passage.

 
 

Une réputation qui se dégrade

 

Si le backpacker est censé être ouvert d’esprit, tolérant et sympathique, quelques exemples négatifs semblent inverser la tendance. Sur les réseaux sociaux et les forums, de nombreuses critiques émergent en effet contre les backpakers. Loin du baroudeur chaleureux que l’on aime imaginer, le backpacker est de plus en plus accusé d’être radin, grossier, égoïste et peu respectueux de l’environnement et des locaux. Si certains groupes d’entraide Facebook comme « Australie Conseils / Bons plans » traquent et bannissent ces backapckers qui ternissent la réputation des voyageurs, d’autres assument de manière décomplexée leur volonté d’en faire le moins possible. Le groupe Facebook fermé au public « Les branleurs en Australie » a par exemple une description plus que parlante : « Ici, tu peux demander des conseils si tu ne comptes pas payer tes amendes, savoir ou squatter à l’œil, quoi faire si tu as des problèmes avec la justice ». On est donc bien loin de la relation donnant-donnant censée lier les backpackers et les locaux…

 
 

Ne pas mettre tous les backpackers dans le même sac

 

Si certains sont irrespectueux et aspirent à payer le moins possible, tous les backpackers n’ont pas cette vision égoïste du voyage. Seul(e), en couple, en famille ou entre amis, les backpackers conscients et positifs sont nombreux à partager leurs expériences, leurs rencontres et leurs découvertes sur la toile.

 

Ces backpackers qui donnent le sourire

 

Jules et Christine de Don’t Forget To Move : en cinq ans seulement, Jules et Christine ont voyagé dans plus de 40 pays. Végétariens et soucieux de respecter l’environnement, ils partagent leurs expériences et leurs conseils pour voyager de manière responsable. Ils ont d’ailleurs consacré un post entier sur « Comment voyager de manière responsable (et pourquoi vous devriez faire attention) ».

 

Marie-Laure et Carole de Blog Trotteuses, le blog voyage au féminin : Si le blog de Marie-Laure et Carole donne pleins de conseils aux internautes, c’est surtout une belle façon de rappeler que le voyage est avant tout une aventure humaine basée sur le partage et la découverte.

 

Maud et Pierrick de Ozi en Australie : Maud et Pierrick ont réalisé leur rêve en partant en Australie et ont souhaité que celui-ci permettre à d’autres de réaliser le leur. Ces voyageurs solidaires ont décidé de mettre en avant l’Association Petits Princes tout au long de leur voyage.

 
 

Sarah Belnez pour Sereni Magazine.

 
 



Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *