Un chat peut-il être heureux en appartement ?

Si beaucoup pensent qu’il est contre-nature d’avoir un chat en appartement, sa durée de vie est nettement supérieure à celle d’un chat profitant de l’extérieur. Mais comment assurer le bien-être d’un chat vivant en intérieur ?

 

rendre-heureux-un-chat-en-appartement-image-du-domaine-public

Rendre un chat heureux en appartement. Image du domaine public.

 

Pour les amoureux des chats, une question cruciale ne cesse de faire débat : un chat peut-il être heureux en appartement ? Une interrogation complexe sur laquelle s’est penchée la vétérinaire Lætitia Barlerin, également connue pour ses interventions régulières à la télévision (Trop fort l’animal sur Gulli, 30 millions d’amis sur France 3, Vos animaux sur RMC, La Quotidienne sur France 5…). Dans son ouvrage Un chat heureux en appartement (Rustica), publié en 2007, elle propose de nombreux conseils pour assurer le bonheur d’un félin en intérieur. Après un rapide état des lieux de la domestication des chats, Lætitia Barlerin souligne l’importance du profil du chat et de celui du maître. En effet, certains félins auront plus de facilité à s’adapter à ce mode de vie que d’autres. Même constat du côté des humains qui auront un rythme de vie plus ou moins propice à garantir le bien-être d’un animal en appartement.

 

Les besoins vitaux

 

Les besoins vitaux des chats résidant en appartement sont plutôt logiques et tournent autour de la santé, de l’alimentation et de la propreté. Il est donc primordial de leur réserver des coins bien à eux pour chaque activité. Le coin litière doit être installé dans un endroit accessible, calme et éloigné du coin repas. Les gamelles ne doivent pas être placées dans un lieu de passage et les croquettes en libre-service sont à privilégier.

 

Un intérieur épanouissant

 

Aux besoins vitaux s’ajoutent des démarches essentielles pour assurer le bonheur d’un chat en appartement. Car si son enfermement le protège des accidents de la route, de la malveillance de certains humains, de bagarres d’animaux ou de nombreuses maladie, il l’expose généralement à de l’ennui et à de l’anxiété. Pour contrer cela, tout votre amour et votre attention seront nécessaires. Accordez-lui du temps, des activités stimulantes, des coins pour observer le monde extérieur, pour jouer, pour faire ses griffes, etc.

 

La question de la promenade en laisse demeure un point important. Si le chat et le chien ont des besoins et un comportement bien différents, un chat peut apprécier ces sorties s’il est habitué dès le plus jeune âge. Mais encore une fois, chaque chat est différent et réagira plus ou moins bien à cette démarche.

 

Des changements importants

 

Enfin, certaines étapes de la vie peuvent s’avérer très perturbantes pour les chats dont l’appartement est l’unique terrain de vie. L’arrivée d’un bébé, d’un autre animal ou un déménagement ne sont donc pas à prendre à la légère et doivent être anticipés. Comme le rappelle Lætitia Barlerin, « l’équilibre psychologique, voire physiologique, du chat est lié à la structure de son territoire. La stabilité de ce dernier concourt à son bien-être, et par conséquent toute modification de son environnement aura sur lui des conséquences émotionnelles et comportementales ».

 

Un chat heureux en appartement, Docteur Laetitia Barlerin, Rustica, 2007.

 

Sarah Belnez pour Sereni Magazine.

 



Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *