Les fiançailles, une tradition qui perdure

Les fiançailles n’ont aucune valeur légale en France : seuls le mariage et le PACS ont une valeur aux yeux de la loi car les fiançailles ont disparu du Code Civil à la révolution française. A quoi servent aujourd’hui des fiançailles et quel est leur sens ?


Histoire des fiançailles


Traditionnellement les fiançailles représentaient l’union entre deux familles et l’engagement de se marier environ un an plus tard . Les fiançailles marquaient en quelque sorte le début des préparatifs du mariage. Au Moyen Âge, lorsque le futur fiancé n’avait pas de situation, c’est son père qui allait faire la demande de fiançailles à la famille de la jeune fille. Les fiancés ne vivaient pas sous le même toit même après l’accord des familles mais cela leur permettait de se voir librement.
Aujourd’hui les fiançailles représentent surtout une marque d’amour entre deux personnes et servent à officialiser une union. Certains se fiancent sans même se marier. Cet engagement est souvent matérialisé par une bague que les fiancés s’échangent. Il ne s’agit pas nécessairement d’un acte religieux.


Fêter les fiançailles


Certains couples se fiancent très symboliquement en s’échangeant une bague tandis que d’autres organisent une fête avec leur famille et parfois leurs amis. Il s’agit surtout d’un moment de réflexion, une étape avant de s’engager pleinement dans le mariage, même si certains ne se marieront pas.


Il est possible de fêter les fiançailles religieusement. Une cérémonie peut se dérouler à l’église où une messe sera célébrée et les fiancés seront bénis et pourront exprimer une prière.
Les fiançailles restent avant tout l’expression des sentiments d’amour et qu’elles soient religieuses ou non n’ont pas de véritable impact, à part personnel.


Clémentine Fouquet, pour www.sereni.org



Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *