Jade, ou la philosophie contée aux enfants

03/11/2011

Candide, Jade ne se préoccupe pas des stéréotypes, et préfère chercher à comprendre plutôt qu’à nommer.

D’où vient le monde ? Qu’y-a-t-il après la mort ? Pourquoi vivre ? Déjà très jeunes, les enfants se posent souvent beaucoup de questions sur la vie, leur existence et la manière de vivre.


Il est souvent difficile pour les parents d’aborder ces questions en toute simplicité sans se lancer dans de grands discours ou de s’éparpiller. Pour s’aider, et donner une réponse imagée et simple à nos enfants, de nombreux ouvrages existent. « Jade et les sacrés mystères de la vie » est un livre déjà très populaire depuis plusieurs années, qui permet de répondre tout en douceur aux questions des enfants.

Ce conte philosophique de François Garagnon a été publié pour la première fois en 1991. On compte plus de 400 000 exemplaires vendus rien qu’en France. L’histoire met en scène une petite fille, Jade qui explore les mystères de la vie et du monde par de nombreuses rencontres. D’un ton rafraîchissant et jamais ennuyeux, Jade s’interroge sur l’existence de la vie, le monde qui l’entoure en mêlant humour et légèreté.

Ce livre est souvent très apprécié des enfants comme des adultes. Le point de vue de Jade permet en effet de simplifier les explications, les questionnements, et de faire passer des messages aux lecteurs dans la plus grande simplicité. La tolérance, le respect, savoir porter un regard optimiste sur la vie et chercher sa propre spiritualité. Candide, Jade ne se préoccupe pas des stéréotypes, et préfère chercher à comprendre plutôt qu’à nommer. Elle interpelle le lecteur par ses interrogations et sa fraîche sagesse. En famille ou tout seul, « Jade et les sacrés mystères de la vie » est un très bon ouvrage pour développer la curiosité et la réflexion des enfants… comme des grands !


? 125 pages

? Publié aux Éditions MONTE-CRISTO



• Élise Lambert, pour Sereni.tv



Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *