Ces youtubeurs que nos ados adorent

Depuis quelques années, de nouvelles stars sont apparus sur la toile : les youtubeurs. Humoristes, adeptes de jeux vidéo ou conseillers beauté, les youtubeurs ont de multiples spécialités. C’est cette diversification qui leur permet de toucher toute une génération. Mais qui sont ces personnes qui parviennent à vivre de YouTube et qui fascinent les adolescents ?

 

Alors que pour la plupart des adolescents les youtubeurs n’ont aucuns secrets, ils demeurent un mystère pour certains adultes. Sereni va vous guider pour vous remettre à niveau et comprendre ces nouvelles stars qui passionnent les jeunes.

Sur la plateforme YouTube, chacun est libre de créer une chaîne afin de poster des vidéos. D’abord apparus aux Etats-Unis, les youtubeurs se sont imposés en France, notamment grâce à Norman, Cyprien ou encore Mister V. Les millions de vues générées par leurs vidéos ont rapidement poussé les publicitaires à les démarcher. C’est tout un système économique qui s’est alors créé autour du phénomène. S’il est certain que plus d’une centaine de youtubeurs français gagnent très bien leur vie grâce à la plateforme, il est presque impossible de déterminer leur salaire. Alors que de nombreux médias avancent des chiffres en se basant uniquement sur le CPM (coût pour mille clics), les calculs ne sont pas aussi simples. Il faut également prendre en compte la durée du visionnage, le taux de remplissage des algorithmes de Google et les fluctuations dues à la période et au pays de visionnage. Un calcul très complexe dont le résultat est quasi impossible à trouver si l’on n’est pas soi-même youtubeur. Ces derniers ne sont d’ailleurs pas vraiment enclins à divulguer leurs revenus exacts. Pour cause, certaines stars de YouTube touchent des millions de dollars par an. C’est le cas du suédois de 25 ans Felix Kjellberg, plus connu sous le pseudonyme PewDiePie. Ce dernier touche chaque année des sommes astronomiques, simplement en filmant ses parties de jeux vidéo qu’il commente en temps réel.

Norman fait partie de ces youtubeurs qui ont lancé le phénomène en France. Le jeune homme comptabilise désormais 6 725 077 d’abonnés.

À chacun son youtubeur

 

La richesse des youtubeurs réside avant tout dans la diversité des sujets traités. La plupart d’entre eux se spécialisent dans un domaine afin d’atteindre un public ciblé. Ainsi, vous pouvez aussi bien suivre des conseils beauté, partager votre passion pour les jeux vidéo, écouter l’opinion des uns et des autres, rire ou apprendre avec eux. Alors que la jeune Enjoy Phoenix remporte du succès grâce à ses conseils beauté, d’autres youtubeurs préfèrent miser sur des contenus scientifiques ludiques. C’est le cas de Poisson Fécond (Chris) qui décrypte ce qui nous entoure à ses 794 839 abonnés. Des dinosaures aux troubles du cerveau en passant par l’électricité, Poisson Fécond permet à ses abonnés d’apprendre de manière ludique. D’autres youtubeurs tels que Minute Papillon ou Bonjour Tristesse donnent un avis tranché sur le monde et l’actualité. Ainsi, selon sa personnalité, son âge, son sexe ou son humeur, YouTube offre un panel infini aux internautes, où chacun peut trouver chaussure à son pied.

Par la qualité de ses vidéos, Poisson Fécond séduit tous les âges.

Adolescence exposée

 

Mais de plus en plus, Norman, Mister V ou Cyprien, les précurseurs du podcast à la française doivent faire place à une recrudescence de youtubeurs nouvelle génération. Adèle Ta Chérie d’Amour, Un Panda Moqueur ou encore Sundy Jules font partis de ces nouvelles stars montantes qui ont généré des millions de clics du haut de leurs 15 ans. Mais le jeune âge des youtubeurs, dont la spontanéité est rafraîchissante, comporte des risques. Chacun peut en effet commenter les vidéos présentes sur YouTube. Une fonctionnalité à double tranchant, car si les commentaires permettent d’avoir un retour rapide et constructif d’une vidéo que l’on vient de poster ou commenter, ils peuvent également déstabiliser le psychisme d’êtres en construction lorsqu’ils sont négatifs et insultants. Et si certains prennent à la légère le poids des mots, la souffrance qu’ils peuvent parfois engendrer chez un adolescent est bel et bien réelle. Il est donc important d’évaluer les conséquences possibles de ces échanges et d’en discuter calmement avec ses adolescents.

 

Sarah Belnez pour Sereni Magazine.



Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *