A petits pas vers la trottinette


La trottinette : un moyen sympa et original de se déplacer et de redécouvrir Paris. Aujourd’hui les trottinettes sont parfois très chères et n’ont plus rien à voir avec leurs ancêtres à grosses roues, hormis le nom qui lui n’a pas changé…


Au départ c’est un jouet pour enfant composé d’une planche, d’un guidon et de deux ou trois roues. On y pose un pied tandis que l’autre jambe sert à se propulser. Depuis la fin des années 90, la trottinette a la cote chez les jeunes comme chez les adultes et même les hommes d’affaires. Appréciée pour son côté actif, elle peut atteindre une vitesse de croisière de 15km/h.

 





 

 

Design et ergonomie

Aujourd’hui la plupart des trottinettes sont branchées et très modernes. Et pour cause, elles font preuve de légèreté, sont souvent faites en aluminium, possèdent un repose-pied, des petites roulettes et certaines sont carrément tout-terrain. Très à la mode, les trottinettes électriques sont, quant à elles, apparues avec les récents progrès en motorisation électrique et au niveau de leurs batteries. Elles sont propres et silencieuses, peuvent atteindre une vitesse de 25 km/h. Leur autonomie varie de 15 à 30km, le temps de recharge de 2 à 6h et le poids de 10 à 35kg. Certaines trottinettes électriques sont même homologuées sur route tandis que les autres sont réservées aux trottoirs, donc attention aux piétons!
Depuis les années 2000, elles sont même utilisées en freestyle (« style libre »). Une pratique, composée de figures, qui vient du BMX. Les adolescents, amateurs de sensations fortes, les utilisent dans les skatepark à la façon des planches de skate.

 







 

Écologique…

La trottinette est un mode de déplacement ludique et écologique qui en a conquis plus d’un. De nombreux Parisiens ont redécouvert le plaisir de circuler en ville à deux roues. Elle permet, à un petit niveau, d’agir pour l’environnement et le développement durable. Non polluante puisqu’elle ne rejette pas de dioxyde de carbone, elle est écologique, mais aussi économique dans la mesure où ces déplacements sont gratuits. Elle est idéale en complément des transports citadins.



… Et très pratique !

Elle peut aisément se substituer à la voiture pour les courts trajets citadins. Dans les transports en commun, comme le métro ou le bus, on peut facilement la transporter à l’aide de sa sangle. D’autant que les trottinettes sont en général légères (de 10 à 35kg). Arrivé au travail, on peut la ranger sous son bureau, elle n’est pas bien encombrante. Et comme elles sont pliantes, rien ne vous empêche d’en utiliser une pour vous faire une virée shopping. Bon à savoir : elles ne nécessitent aucun permis en particulier. ?Mais c’est aussi un bon moyen de faire du sport sans perdre de temps.



Les bons coins

 

 

? Bike and Roller : 137 rue St Dominique 75007 Paris (0144183039)
? Rollerland : 34 rue Bayen 75017 (0145723959)
? Hawaii Surf : 69 avenue D. Casanova 94200 Ivry sur Seine (0146720110)
? Decathlon : adresses des magasins disponibles sur le site
? www.trotineo.fr



La trottinette pour les petits comme pour les grands est l’intermédiaire idéal entre la marche, parfois fatigante, et le roller, un peu dangereux. Côtés positifs, elle vous permettra d’effectuer de courts trajets rapides en milieu urbain et ne demande aucune compétence particulière. Petit bémol tout de même, elle a tendance à se vendre très cher, passant parfois les 1000 euros, du fait des matériaux sophistiqués qui la composent.



• Emmanuelle Grimaud, pour www.sereni.org

Partager :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *