Le chant prénatal

Les 4 vocations du chant prénatal sont de mieux vivre sa grossesse, installer une relation avec l’enfant à naitre, préparer son accouchement et continuer lorsque bébé est né.


Faciliter la grossesse grâce au chant


La résonance osseuse est stimulée par des massages et permet une meilleure conduction du son à travers le corps. Si le père est présent, son intervention et son soutien dans les massages seront bénéfiques. Le travail sera plus régulier et plus efficace jusqu’à l’accouchement. Lors des ateliers on retrouve toujours un éveil, des vocalises et des chansons.


Le chant prénatal permet de s’adresser au bébé avant qu’il ne naisse. Le chant permet au bébé de sentir des vibrations jusqu’à 5 mois de grossesse et d’entendre les sons après 5 mois.


Le rôle du chant prénatal lors de l’accouchement


Certaines vocalises permettent la localisation, le travail et la détente des muscles utiles lors de l’accouchement comme le périnée, les muscles de la ceinture abdominale ou les muscles du diaphragme.


Les sons graves sont une caractéristique du chant prénatal car ils permettent une détente au niveau du bassin et du périnée.


Le chant pour les nouveaux nés


Les nouveaux nés ont encore en mémoire le souvenir de la vie in utero et réagissent aux sons qu’ils entendent. Lorsque les parents interprètent des chants qu’ils avaient l’habitude de chanter pendant la grossesse, le bébé reconnait les sons. Les parents peuvent saisir les réactions et expressions de leur bébé et apprendre à le connaître.


De 15 à 20 euros le cours + parfois un supplément d’environ 5 euros pour l’accompagnant.


Clémentine Fouquet, pour www.sereni.org



Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *