La draisienne ou « le vélo sans pédales »

24/11/2010


Apprendre à faire du vélo n’est pas une chose facile : il faut déjà avoir un bon équilibre et se sentir en confiance.


Les enfants apprennent plus vite l ‘équilibre avec une draisienne car ils doivent gérer seuls, sans compter sur les petites roulettes des vélos.

Passer du tricycle au vélo de « grand », est un grand changement puisque l’enfant doit apprendre d’un seul coup à trouver son équilibre ! La draisienne est la solution idéale pour apprendre l’équilibre en douceur et passer plus facilement au vélo.

Motricité et équilibre



Les parents peuvent laisser plus d’indépendance à leur enfant sur le vélo puisque celui-ci pousse avec ses pieds. Cela évite d’une part aux parents d’être pliés en deux pour pousser l’enfant et d’autre part à l’enfant de développer sa motricité.


Les enfants apprennent plus vite l ‘équilibre avec une draisienne car ils doivent gérer seuls, sans compter sur les petites roulettes des vélos. Grâce à la draisienne, l’enfant assimile vite que c’est la vitesse qui lui permet de garder son équilibre et le passage au vrai vélo sera beaucoup plus facile pour lui.


Il est d’abord sécurisé par ses pieds qu’il peut poser au sol à tout moment puis prend peu à peu de l’assurance.


Les prix sont sensiblement les mêmes que pour un tricycle et la gamme est assez large.


Laquelle choisir ?

 

Pour les plus petits, c’est-à-dire dès 2 ans il est préférable de choisir un modèle type trottinette où l’enfant peut aussi poser son pied sur une sorte de planche. La taille du vélo dépend de la taille de l’enfant et est exprimée en pouces (voir tableau).


La draisienne peut être utilisée à partir de 2 ans et jusqu’à 6 ans ou même plus … le temps pour les enfants de passer au vrai vélo !


Clémentine Fouquet, pour www.sereni.org



Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *