À la rencontre du groupe de punk Alien Office : de l’électrique à l’acoustique

Comme Rancid, The Clash, Social Distortion et bien d’autres, le groupe de punk rock Alien Office a décidé de proposer une version acoustique de son répertoire. L’occasion de faire découvrir une musique plus folk aux inconditionnels du punk et de surprendre ceux qui pensaient que le punk n’était pas fait pour eux.

 
 

alien-office-credit-photo-eyen-art

Alien Office. Crédit photo Eyen Art.


 

Après un premier album sorti en décembre 2015, le groupe de punk rock dijonnais Alien office souhaite s’ouvrir de nouvelles portes en faisant découvrir son répertoire en version acoustique. Entre deux adaptations, Joris (guitare/chœurs) a eu la gentillesse de répondre à nos questions :

 
Quand et pourquoi commence l’aventure acoustique d’Alien Office ?

 

Aurélien, notre chanteur guitariste, joue en solo en acoustique de son côté et on s’est dit que ça pouvait être pas mal de faire un truc similaire avec Alien Office. On a eu l’occasion de faire une date le 17 décembre 2016 à la R’touche à Dijon donc ça a accéléré la mise en place du projet.

 
 

À quoi ça va ressembler ?

 

On va essayer de garder l’intensité et l’énergie punk rock d’Alien office mais en apportant plus de mélodies. Ça ne sera pas des ballades mais ce sera plus folk.

 
 

Est-ce une volonté de faire découvrir le punk à un public qui ne viendrait pas spontanément ?

 
On a envie de faire découvrir à ceux qui connaissent le punk le côté acoustique et, à l’inverse, de montrer à ceux qui ne connaissent pas le punk rock ce que ça peut donner dans un style dans lequel ils se retrouvent plus. L’idée ce n’est pas d’abandonner notre côté électrique mais vraiment de nous ouvrir une porte supplémentaire pour jouer dans des petits bars. Par exemple, on aurait jamais pu jouer en électrique à la R’touche parce que ce n’est pas un lieu qui se prête à ce genre de configuration. On pourrait même éventuellement envisager de jouer dans la rue. Pour le moment on commence donc on n’a pas vraiment de projet arrêté mais on y pense.

 
En me renseignant sur le sujet je me suis aperçu qu’il y a beaucoup de groupes de punk rock qui apportent ce côté acoustique au punk rock : Rancid, The Clash, Time Again, Authority Zero, Anti-Flag, Social Distortion…

 
Notre chanteur Aurélien compose aussi beaucoup de chansons en acoustique. Il ne prend pas spontanément sa guitare électrique, il va prendre plutôt sa guitare folk et composer les morceaux comme ça. Donc c’est pas trop compliqué pour nous de les adapter. Pour l’instant on fait que de l’adaptation mais on a également bossé quelques covers pour tenir un set d’environ trente minutes. On fait “I Fought The Law” des Clash, “Reach for the sky” et “Highway 101” de Social Distortion, “The Bastard’s Way” de Far From Finished et “Sleeping Between Trucks” de No Use for a Name.

 
 
Qu’est-ce que le punk représente pour vous ?

 
Joris Krawczyk (guitare/chœurs) : Quand on dit qu’on joue du « Punk Rock », on ne parle pas forcément de l’attitude Punk amenée par des groupes comme MC5 ou The Stooges à l’époque, jusqu’aux Sex Pistols bien plus tard, mais bien d’un style de musique qui découle de ce mouvement provoc’. D’ailleurs, on se considère pas comme des Punks mais plus comme des musiciens de Rock’n’Roll qui s’inspirent du Punk. On se prend pas trop la têteavec les étiquettes, on fait juste ce qui nous plait !

 
Aurélien (chant/guitare) : C’est la libération de l’âme vers un âge cosmique et réminiscent. Et si vous me croyez pas, demandez à Skippy ! (rires)

 
Fabien (basse) : On s’en fout on fait pas du Punk !

 
Julien (batterie) : Avec ce qu’il y a de plus minimaliste, sans avoir une technique très avancée, on peut réussir à récupérer une énergie suffisante pour transmettre des émotions à un public, comme avec les Ramones ou les Clash.

 
 
Sarah Belnez pour Sereni Magazine.

 
 



Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *