Une citrouille nommée Jack O’Lantern


Pourquoi creuse t-on des citrouilles à Halloween et pourquoi s’appelle t-elle Jack O’ Lantern ?



Cette tradition vient tout droit d’un conte irlandais que voici …


Un soir, dans un pub (forcément), Jack rencontre le Diable qui tente de le convaincre qu’il doit lui vendre son âme. Jack demande alors au Diable de lui offrir le dernier verre, celui-ci accepte et se change en pièce pour le lui payer. Jack s’empresse de mettre la pièce dans sa bourse qui contient une croix de fer.  Le Diable s’ en trouve alors prisonnier car il ne peut retrouver sa forme. Jack lui propose alors un marché : il le libèrerait à condition que le Diable ne vienne pas lui réclamer son âme avant dix ans. Le Diable accepte.


Dix ans plus tard, Jack le rencontre à nouveau sur une route de campagne et le Diable veut une fois de plus s’emparer de l’âme de Jack. Celui-ci fait mine d’accepter et demande comme dernière faveur, à ce que le Diable lui cueille une pomme suspendue à un arbre. Le Diable s’en va lui cueillir mais Jack se dépêche de sculpter une croix sur l’arbre pour le faire prisonnier. Le Diable se retrouve une fois de plus coincé et Jack parvient à lui faire promettre de ne plus jamais lui prendre son âme. Ce dernier accepte sous la contrainte.


Des années plus tard, Jack meurt mais il est refusé au Paradis à cause de son mauvais caractère et son penchant pour l’alcool. A court de solutions, il sonne à la porte du Diable et lui demande ce qu’il doit faire. Le Diable lui dit alors de retourner d’où il vient mais Jack lui répond qu’il n’a rien pour éclairer son chemin. Le Diable lui lance alors une braise que Jack protège dans un navet qu’il était en train de manger. Depuis, celui qu’on appelle « Jack O’Lantern » (Jack à la lanterne) erre sur Terre dans les ténèbres comme un esprit.


Du navet à la citrouille


Près de 300 ans avant JC, il était d’usage que les prêtres passent de maison en maison navet allumé en main, afin de demander des offrandes ou des sacrifices humains pour leur dieu. Si les habitants refusaient, ils proféraient alors des malédictions à l’encontre de la famille. C’est de là aussi que vient la tradition du « Trick or treat » américain. Ce n’est que vers les années 1845/1850 lorsque des irlandais migrèrent vers les États-Unis suite à la grande famine irlandaise que le navet fut remplacé par une citrouille.


• Clémentine Fouquet, pour www.sereni.org



Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *