Nettoyage de printemps : dangers dans le jardin

Les beaux jours reviennent et une envie de réveiller votre jardin se manifeste ? Le grand ménage de printemps implique quelques précautions pour ne pas perturber la faune de votre jardin. La Ligue pour la Protection des Oiseaux (LPO) propose quelques gestes à adopter pour protéger l’environnement.

 

Lorsque le printemps arrive, une motivation instinctive nous pousse à faire un grand ménage, à l’intérieur comme à l’extérieur. Cependant, on ne pense pas forcément aux animaux résidant dans notre extérieur au moment de rafraichir notre jardin. La Ligue pour la Protection des Oiseaux (LPO) conseille quelques gestes pour éviter de perturber la biodiversité :

 
 

Vérifiez dans les creux des arbres qu’il n’y ait pas de nichée d’écureuils.

 
Soulevez les tas de bois afin de s’assurer qu’un couple de Blaireaux ou une femelle hérisson n’ait pas mis ses jeunes à l’abri dessous.

 

Faîtes le tour de votre jardin pour vous assurer qu’un jeune lièvre ne soit pas caché dans les hautes herbes en attendant que sa mère revienne.

 

Déplacez les pierres ou les tas de bûches délicatement pour repérer facilement si des reptiles, amphibiens ou petits mammifères n’y ont pas trouvé refuge.

 

Vérifiez que vos tuiles ne servent pas d’abris à des chauve-souris ou des petits oiseaux avant de condamner les éventuels trous qui sont dessous.

 
Recouvrez vos piscines la nuit et évitez l’utilisation du chlore afin de vous assurer que vous ne retrouviez pas de hérisson ou de salamandres inertes le lendemain matin…

 
Ne touchez pas les jeunes mammifères sauf s’il est certain que les parents ne reviendront pas.

 
 

Pour plus de conseils, n’hésitez pas à contacter la LPO : www.lpo.fr.

 
 
Sarah Belnez pour Sereni Magazine.



Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *