Que faire des médicaments usagés ?

01/12/2010

Les français consomment é-nor-mé-ment de médicaments ! La France est d’ailleurs l’un des premiers consommateurs au monde avec 543 euros de médicaments en moyenne par personne en 2008.

Les Français consomment é-nor-mé-ment de médicaments ! La France est d’ailleurs l’un des premiers consommateurs au monde avec 543 euros de médicaments en moyenne par personne en 2008. Cependant si nous sommes des champions en consommation, nous sommes moins forts pour les recycler… On estime que seuls un médicament sur deux est réellement utilisé et la plupart vont donc à la poubelle ou dans les toilettes, ce qui contamine ensuite l’eau ou la terre… Que faire lorsque nos médicaments sont périmés ou qu’il nous en reste après le traitement ?

Recycler ses médicaments est un geste important car les jeter de façon « sauvage » peut se révéler dangereux pour les êtres vivants qui vont les absorber.



Recycler ses médicaments avec Cyclamed

Cyclamed est une association qui regroupe l’ensemble de la profession pharmaceutique, des pharmaciens aux grossistes en passant par les entreprises du médicament.

Les patients peuvent (et doivent) rapporter dès la fin de leur traitement les médicaments non utilisés dans leur emballage (même s’il ne s’agit que d’une gélule). Les médicaments seront ensuite dirigés vers une centrale d’incinération respectant les normes écologiques. L’énergie produite par l’incinération permet même de chauffer et d’éclairer des logements.

Ce service est bien entendu gratuit.



Une boîte jaune pour les « piquants »ou « coupants »

Les déchets de soins produits par une infirmière au domicile du patient doivent être éliminés par les professionnels de la santé. Cependant, pour les patients qui utilisent eux même des aiguilles ou autres objets piquants ou coupants, il est nécessaire de savoir trier.

Certains fabricants de seringues en proposent des kits contenant une boite jaune de tri, il suffit que le médecin le note sur l’ordonnance pour le recevoir. Il est possible d’en acheter auprès de grandes enseignes médicales.

On peut y jeter les seringues d’insuline ou de glucagon, les lancettes et les aiguilles à stylos.

Une fois remplies, il faut retourner ces boîtes à l’officine qui s’occupera alors du recyclage.



Les autres déchets de la santé

On peut jeter le coton, les bandelettes sanguines et urinaires dans les ordures ménagères. En cas de doute sur l’attitude à adopter, le plus sûr est de poser la question à son pharmacien ou à son médecin.


Clémentine Fouquet, pour www.sereni.org



Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *