Photovoltaïque : produire son électricité à domicile

30/09/2011


Voici une technique qui vous fera profiter davantage des rayons du soleil grâce à leur transformation en énergie électrique moyennant des plaques photovoltaïques.

En plus de l’obligation d’achat de l’électricité solaire produite, les particuliers peuvent bénéficier de subventions accordées par les collectivités locales.


Il existe principalement deux types d’application de l’énergie solaire photovoltaïque :


– des installations indépendantes du réseau électrique
– des centrales de production connectées au réseau électrique


Les systèmes isolés d’énergie solaire photovoltaïque



Grâce à cette technologie, vous pouvez disposer d’électricité chez vous même si votre domicile se situe à un endroit non couvert par le réseau de distribution électrique. De cette manière, il devient possible d’alimenter en électricité et ainsi en eau chaude, en moyens de télécommunication ou tout simplement en systèmes d’éclairage des zones reculées comme en rase campagne ou en montagne par exemple.


Les systèmes isolés se composent principalement de capteurs d’énergie solaire grâce à des panneaux solaires photovoltaïques et des systèmes de stockage de l’énergie générée par les panneaux à travers des batteries.


Les systèmes photovoltaïques connectés au réseau



Cette application consiste à générer de l’électricité grâce à des panneaux solaires en l’injectant directement dans le réseau de distribution électrique. Actuellement, les compagnies de distribution électrique de certains pays comme l’Allemagne, le Japon ou la France, sont tenues par la loi d’acheter cette énergie chez les particuliers qui décident d’avoir recours à ce moyen.


Le prix de vente de l’énergie est également fixé par la loi. Il est de 0,46 € / Kw pour les installations allant jusqu’à 9 Kwc. Ce qui permet l’amortissement de l’investissement sur une période oscillant entre sept et dix ans.


Ce type de centrales photovoltaïques peut varier des plus petites produisant d’un à cinq KWc installées sur votre terrasse ou votre toiture jusqu’aux plus grandes produisant jusqu’à 100 KWc et couvrant les besoins d’un bâtiment industriel.


Le modèle le plus répandu en France est plus connu sous le nom de ferme solaire. Il consiste à regrouper plusieurs types d’installations de propriétaires différents sur des terres rurales. Chaque installation dispose d’une capacité de 100 Kw, seuil établi par la législation pour un prix de vente maximum de l’électricité.



Ces installations peuvent être fixes ou mobiles de sorte que les panneaux soient montés sur des structures qui se déplacent le long de la trajectoire du soleil pour maximiser la production d’énergie.


En plus de l’obligation d’achat de l’électricité solaire produite, les particuliers peuvent bénéficier de subventions accordées par les collectivités locales.


En Alsace par exemple, trois communes octroient des subventions au solaire photovoltaïque pour les particuliers : Mulhouse (15% dans l’existant), Kaysersberg (10 % à hauteur de 1000 € maximum) et Scherwiller (150 €).


Depuis juin 2010, la Région Languedoc-Roussillon, soutien l’énergie solaire photovoltaïque au moyen d’une garantie d’emprunt accordée dans le cadre du fonds photovoltaïque régional.


Le nouveau dispositif du 5 mars 2011 de soutien prévoit une cible de nouveaux projets de 500 MW par an pour les prochaines années. La cible annuelle de 500MW pourra être revue à la hausse jusqu’à 800 MW.


• Badr Lebnioury, pour www.sereni.org



Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *