Petit guide du voyageur solidaire

Le tourisme respectueux


Voyager entraîne forcément des nuisances, que ce soit dans son propre pays ou à l’étranger. Voici quelques astuces pour voyager tout en étant respectueux de la nature et des autres en choisissant attentivement son mode de transport, son logement et pour les plus motivés, les actions à réaliser.


Comment se déplacer ?


– En voiture


Les voyages en voitures peuvent permettre de découvrir des sites non accessibles autrement et de dormir dans des campings.


Pour polluer moins en voiture pensez à …


– Rentabiliser les trajets en voyageant à plusieurs et en proposant de faire du covoiturage si c’est possible !
– Rouler tranquillement (baisser de 10km/h réduit déjà la consommation de 0,5l aux 100km)


– En train


Le train est l’un des transports les moins polluant.


Il existe des forfait comme le PassInterrail pour découvrir l’Europe à moindre coût. Ce pass permet de voyager à travers 30 pays européens autant de fois que l’on souhaite dans la période choisie (15, 22 jours, un mois) pour un tarif vraiment avantageux (pour les jeunes 399 euros pour le mois complet ! ).


– En avion


Si votre voyage est trop lointain pour éviter l’avion choisissez plutôt un vol direct et sans escales car ce sont le décollage et l’atterrissage qui dépensent le plus de carburant.


Pour choisir le meilleur moyen de voyager en comparant les coûts et les émissions de CO2 utilisez l’écocomparateur de la SNCF


Où aller ? Où dormir ?


Il existe des labels de tourisme durable auxquels se fier comme : l’écolabel européen, la clef verte, green globe, agir pour un tourisme responsable (ATR), le pavillon bleu ou tourisme et handicap. Le guide du Routard a sorti son édition pour 2010/2011 « Guide du Routard Tourisme Durable » qui présente des lieux de tourisme durable pour découvrir la France différemment. Les labels répertorient les lieux qui rentrent dans des critères écologiques ou solidaires. (plus d’infos sur leurs sites respectifs)


Voyager solidaire


Il existe des associations qui organisent des voyages solidaires : le voyageur participe à une mission pour laquelle il doit travailler bénévolement 4 heures par jour. Par exemple pour un séjour solidaire de 3 semaines le voyageur paiera 160euros pour être nourri et logé et devra payer le billet d’avion. On peut trouver des actions en France et dans le monde entier. Il peut s’agit d’une action de reboisement au Bénin, de protection de la tortue marine en Grèce…  En France il peut s’agir d’aller aider les bergers à se protéger des loups réinsérés dans les montagnes, travailler dans un centre de soin des animaux e Normandie…. Il existe aussi des stages en mer avec par exemple une action d’étude des cétacés en méditerranée, sur un voilier ! Autant de voyages solidaires que de passions différentes… chacun peut y trouver le sien !


Clémentine Fouquet, pour www.sereni.org



Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *