Un jardin accueillant pour les oiseaux

Construire une cabane, mettre de la nourriture et de l’eau à disposition…Si l’idée d’accueillir quelques hôtes à plumes vous tente, voici quelques conseils pour transformer votre jardin en hôtel cinq étoiles pour les oiseaux.

 
 

De l’eau, encore de l’eau !

 

L'idéal est de changer l'eau tous les trois jours.

L’idéal est de changer l’eau tous les trois jours.

Multi usages, l’eau est indispensable aux oiseaux. Elle leur permet de se désaltérer, se baigner et nettoyer leur plumage. Mais un oiseau au plumage mouillé est une proie facile pour ses prédateurs. Il faut donc s’assurer que leur point d’eau est peu profond, 5cm maximum, et suffisamment proche d’un lieu qui leur permettront de s’abriter. En hiver, pensez à ajouter de l’eau tiède ou chaude pour éviter qu’elle ne gèle et changez-là régulièrement tout au long de l’année pour éviter les algues.

 
 

Un buffet royal

 

Pour régaler vos invités, quelques gestes simples sont à adopter :

 

Le plus simple et le plus rapide : installer des mangeoires et des boules de graisse suspendues à l’écart des prédateurs.

 

Installer des boules de graisse est un geste simple et rapide pour ravir l'appétit des oiseaux.

Installer des boules de graisse est un geste simple et rapide pour ravir l’appétit des oiseaux.

Vous pouvez également en profiter pour planter quelques arbres qui produiront et abriteront quelques délices (graines et baies avec supplément insectes) : aubépine, aulne, bouleau, églantier, noisetier, pin sylvestre, prunellier, saule, sureau…

 
Enfin, n’oubliez pas que les oiseaux raffolent des insectes… Disposer un élément qui attirera ces derniers comme un tas de bois fera donc le bonheur de vos nouveaux amis à plumes.

 
 

Loger en toute quiétude

 

Les produits toxiques sont à proscrire pour l'entretien des nichoirs.

Les produits toxiques sont à proscrire pour l’entretien des nichoirs.

Pour installer leur nid et pour échapper aux prédateurs, les oiseaux ont besoin d’abris et cherchent très tôt leur territoire. Le mieux est de leur installer des nichoirs dans des endroits en hauteur (2,5 mètres à 5 mètres) et orientés sud-est. Le trou d’envol doit être protégé des intempéries et du soleil. Privilégiez les nichoirs en sapin, peuplier ou chêne qui sont plus résistants à l’humidité. Percez le fond de quelques trous afin de permettre l’évacuation de l’humidité et d’améliorer la ventilation du nichoir.

 

Enfin, ne traitez pas le bois avec des produits toxiques ou répulsifs. Utilisez simplement de l’huile de lin pour la protection, et du brou de noix pour la couleur. De manière générale, proscrivez les produits chimiques, insecticides et désherbants pour ne pas nuire à leur santé.

 
 

Aller plus loin avec la LPO

 

Si ces quelques gestes se transforment en amour pour les oiseaux, la LPO (Ligue pour la Protection des Oiseaux) vous propose d’aller plus loin en créant votre propre refuge. Peu importe la taille de votre jardin tant que votre enthousiasme est présent. Pour cela, il suffit de s’inscrire au réseau des refuges et signer la charte. Vous recevrez ensuite un coffret « refuge LPO » contenant les éléments indispensables à la création de votre refuge (un nichoir évolutif adaptable à différents oiseaux, un panneau « Jardin d’oiseaux », des brochures « Oiseaux de votre jardin » et « Oiseaux d’automne et d’hiver », et les cinq premières fiches pratiques pour aménager votre refuge).
 
 
Sarah Belnez pour Sereni Magazine.



Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *