Donner vie après la mort

La mort fait partie de la vie mais la vie pourrait-elle fait partie de la mort ? C’est désormais possible grâce à une idée poétique et écologique qui consiste à donner vie à un arbre à partir des cendres d’un défunt. Peut-on imaginer remplacer les douloureuses promenades entre les tombes par des ballades en forêt ?

 
 

L'urne biodégradable transformera les cimetières en forêts. Capture d'écran YouTube.

L’urne biodégradable transformera les cimetières en forêts. Capture d’écran YouTube.

Si l’on est conscient de la mort inéluctable, perdre un proche est toujours douloureux. Selon les religions, les traditions et les modes de pensée, le deuil s’appréhende plus ou moins difficilement et sous des formes très variées. De la cérémonie occidentale au cercueil ouvert en passant par les rites sur les montagnes, il existe mille et une façon de dire au-revoir. Si l’on connaissait les cercueils en carton et les urnes biodégradables, le designer catalan Gerard Moliné a ajouté une touche de poésie et une seconde vie au projet en imaginant une urne capable de donner naissance à un arbre. Les internautes ont rapidement montré leur enthousiasme sur la plateforme de financement participatif Kickstarter en portant le projet avec plus de 70 000 euros en quelques semaines. La société Urna Bios souhaite développer ce projet dans le monde entier pour convertir les cimetières en de magnifiques forêts.

 
 


 
 
Entièrement conçue en matériaux biodégradables, l’urne contient une graine qui pourra s’épanouir grâce aux cendres, qu’elles soient humaines ou animales. Si les traditions sont fortes, l’infinie poésie de cette idée a déjà convaincu de nombreux amoureux de la nature.

 
 

Sarah Belnez pour Sereni Magazine.

 
 



Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *